Prix Valmy




L'Association Connaissance de la Meuse, lauréate 2010 du Prix "Valmy"
Depuis 15 ans, 550 bénévoles de l’Association Connaissance de la Meuse se dévouent avec passion pour réaliser chaque année l’extraordinaire spectacle « des Flammes à la Lumière » organisé dans les carrières d’Haudainville, non loin de Verdun en Meuse. Un spectacle consacré à la Première Guerre mondiale qui a attiré cette année son 300 000ème spectateur, une Belge, devenant ainsi le plus grand Son et Lumière d’Europe consacré à la Grande Guerre et démontrant également que son succès dépasse largement l’Hexagone.

Pour faire revivre un des plus terribles conflits de l’ère de l’Humanité, il a fallu réunir pas moins de 250 comédiens bénévoles français et allemands, des dizaines d’autres bénévoles pour réaliser 900 costumes, installer 1 000 projecteurs, tirer 40km de câbles et imaginer des effets spéciaux grandioses.

Ce son et lumière évoque ainsi la première Guerre mondiale et Verdun. Evoque, car il ne s’agit pas d’une reconstitution. Le propos est de rappeler comment des millions d’hommes ont été plongés dans ce cataclysme épouvantable.

Ce spectacle est articulé autour d’un fil rouge incarné par trois personnages. Deux d’entre eux, un Français et un Allemand, après avoir connu la montée des haines et des antagonismes durant la Belle Epoque, se croisent. Le troisième personnage constitutif du fil rouge est une jeune belge, engagée volontaire dans les services de santé français. L’objectif est donc de montrer cette humanité qui découvre, subitement, l’indicible. L’arrière, les soldats américains et les combats (avec de formidables effets spéciaux) ne sont pas oubliés. Après la scène de l’armistice, le cheminement aboutit à la réconciliation puis à l’amitié, signifie que la guerre n’est pas une fatalité. Le feu d’artifice conclue cette fresque grandiose.

L’initiative de l’Association Connaissance de la Meuse, présidée par Jean-Luc Demandre, permet ainsi chaque année de faire revivre une mémoire militaire française et européenne, et tout particulièrement celle de la première guerre mondiale, grâce aux nombreux bénévoles parmi lesquels figurent de nombreux jeunes français et allemands.

Elle était ainsi toute désignée pour devenir la lauréate 2010 du Prix "Valmy".