Retour sur le Dialogue transatlantique à l’Hôtel de Ville de Metz



« J’espère et je crois que la ville de Metz sera à jamais le symbole des relations amicales qui ont toujours existé entre nos deux pays." Général Walton H. Walker, commandant du XXème Corps américain, libérateur de Metz

                                                  *****

Trois semaines après les commémorations de la Libération de la Ville de Metz, en novembre 1944, par le XXème Corps de la IIIème Armée américaine, l’amitié franco-américaine était une nouvelle fois au rendez-vous dans la capitale lorraine d’où était parti un certain Marquis de La Fayette, l’un des héros de l’Indépendance américaine.

L’association Lorraine-Etats-Unis, présidée par Jacqueline Nieser, avait organisé, mercredi 11 décembre 2013, une conférence sur un sujet passionnant tant il suscite généralement en France mais aussi en Europe des réactions. Cette conférence avait en effet pour thème : « tensions et initiatives en matière de défense transatlantique : une perspective américaine. »

Soutenue par l’Ambassade des Etats-Unis de Paris et par le Consulat général américain de Strasbourg, la  rencontre avait comme intervenant l’un des meilleurs connaisseurs dans le domaine en la personne de Leo Michel, Chercheur spécialisé dans les questions de sécurité transatlantique au sein de l’INSS (Institute for national strategic studies). Leo Michel, dont le père était français et avait effectué son service militaire sur la ligne Maginot avant de partir en 1938 pour les Etats-Unis, a également occupé pendant 17 ans les fonctions de directeur de la politique de l’OTAN auprès du Secrétariat d’Etat à la Défense à Washington.

S’exprimant en français, Leo Michel a abordé sans détour et sans langue de bois les relations transatlantiques, leur évolution depuis le 11 septembre, l’inquiétude des Etats-Unis face à l’absence d’Europe de la Défense mais aussi les perspectives d’avenir et de coopération.

Il n’a pas manqué également de rappeler les inquiétudes des Etats-Unis concernant la baisse importante des budgets militaires des pays européens (qui auront baissé en 2017 de près de 12 % par rapport à 2008) qui peut porter atteinte à l’émergence d’une véritable défense européenne. (le budget de la Défense américaine a doublé en l’espace de 10 ans 300 Milliards de dollars par an à 615 milliards aujourd’hui, ce qui représente 40 % des dépenses mondiales militaires).

Cette baisse de dépenses budgétaires fait notamment craindre aux Américains de voir les Européens incapables de se mettre d’accord pour l’émergence d’une véritable Europe de la Défense. Cela reste un problème d’autant plus que l’opinion américaine est de plus en plus réticente, selon Leo Michel, à voir les Etats-Unis agir au nom des Alliés en cas de nouvel engagement militaire.

Le prochain Sommet de l’OTAN aura lieu en septembre 2014 au Pays de Galles et aura pour objectif d’adapter l’Organisation transatlantique à de nouveaux enjeux essentiels pour l’Alliance : cybersécurité, formation police/défense,… Pour arriver à cet objectif, il y aura également besoin, d'après Michel Leo, d’explorer, plus en profondeur, les relations entre les USA, la Grande-Bretagne et la France. L’idée d’une nouvelle « Entente cordiale » tripartite sera à creuser selon lui. Les Armées de l’Air françaises, britanniques et américaines sont en ce sens déjà des pionnières grâce à des consultations au plus haut niveau, grâce à des exercices réguliers communs ou encore grâce à des échanges de personnels militaires qui existent depuis plus de 20 ans.

Leo Michel a également rappelé un élément important : la question de confiance qui est fondamentale à ses yeux notamment pour la mise en place de mutualisation de moyens au niveau opérationnel militaire.

Pour terminer son propos, Leo Michel a rappelé la nécessité de réduire les obstacles pour une meilleure compréhension entre Américains et Européens. Le partage d’informations, les échanges entre individus sont à promouvoir et à renforcer entre les Etats-Unis et la France. La présence en France de 37 officiers américains et de 55 officiers français en Amérique est utile et précieuse. Leo Michel considère qu’il faut absolument non seulement préserver ces contacts mais aussi les développer.

L’excellente initiative prise par Lorraine Etats-Unis doit pouvoir être renouvelée à Metz mais aussi dans le reste de la France afin de renforcer concrètement le dialogue entre les sociétés civiles françaises et américaines pour une meilleure compréhension mutuelle afin notamment de combattre les sentiments anti-américain et anti-français que l’on peut entendre de part et d’autre de l’Atlantique qui sont trop souvent le fruit de l’ignorance de l’autre. Il convient évidemment de ne pas faire preuve de naïveté car en matière de relations internationales, chaque pays tente de défendre ses propres intérêts. Néanmoins, les amis sont faits pour se parler, ils peuvent ne pas être d’accord évidemment. Mais n’oublions pas, nous Français, ce que nous devons aux Américains. Les commémorations à la fois du Centenaire de la Grande Guerre mais aussi de la Libération de notre pays permettront assurément de nous en souvenir.




Défense | Parlement | Cercle Esprits de Défense | Mémoires | Tourisme de mémoire | Jeunesse | Lorraine | Relations franco-allemandes | Réserve citoyenne | Tribunes | Bons plans | A propos d'I-Defense















Mon oeil ! sur les relations franco-allemandes

Le 11 novembre en France et en Allemagne : entre commémoration et carnaval

Le 11 novembre reste une journée particulière pour les Français et les Allemands. Si les premiers commémorent l'Armistice du 11 novembre et les Morts pour la France, les Allemands, eux, ouvrent à 11h11 la période des carnavals. Ma Chronique...

Le 9 novembre, une journée allemande et franco-allemande

Cette Chronique France-Allemagne de Radio Jerico est consacrée à la journée du 9 novembre qui ne vit pas que la Chute du Mur de Berlin, la tentative de putsch d'Adolf Hitler en 1923, ou de la Nuit de Cristal en 1938. La journée du 9 novembre fut...

Pour une Grande Europe de l'Atlantique à l'Oural

J’ai le plaisir de vous informer de la publication de mon article « pour une Grande Europe de l'Atlantique à l'Oural » dans le magazine « Sans frontières » de l'Institut franco-russe de Donetsk et du département français des...

20 juillet 1944, l’opération « Walkyrie », une histoire méconnue de la résistance à Hitler

En ce 20 juillet, l'Allemagne commémore les résistants au IIIème Reich. Ceux de l'opération Walkyrie, c'est-à-dire ceux de la conjuration de l’attentat du 20 juillet 1944 contre Hitler. Après l'échec de plusieurs tentatives de soulèvement en 1943...