Regards croisés franco-allemands sur les champs de bataille



Regards croisés franco-allemands sur les champs de bataille
Dans la mémoire collective, la situation de l’après-guerre pour les victimes civiles ou militaires reste encore aujourd’hui peu connue. Quelle place pour ces dernières, comment entretenir leur mémoire,… Autant de questions auxquelles il convenait d’apporter un éclairage d’un point de vue à la fois régional, national et européen.

Désireux de promouvoir cet aspect méconnu de l’Histoire, le comité Metz-Ville du Souvenir français présidé par André Masius, l’association Renaissance du Vieux Metz et des Pays Lorrains, l’Office national des Anciens combattants de Moselle ainsi que l’Institut de la Salle ont organisé à Metz, le 28 mars 2012, leur colloque annuel consacré cette année au thème «Regards croisés sur les champs de bataille».

Réunissant près d’une centaine d’auditeurs, et notamment une quarantaine d’étudiants de l’Institut de la Salle, cette manifestation a permis durant près de trois heures, d’aborder plusieurs aspects méconnus de la mémoire combattante en France :
-    les conséquences des guerres
-    l’histoire et l’action du Souvenir français
-    l’entretien des sépultures militaires allemandes en  France et en Europe

de gauche à droite : Frédéric Joli, le Colonel Pierre Keraudren, Julien Hauser et Jean-Jacques Nillus
de gauche à droite : Frédéric Joli, le Colonel Pierre Keraudren, Julien Hauser et Jean-Jacques Nillus
Pour aborder ces différents sujets, les organisateurs avaient invité quatre intervenants de premier choix en les personnes de Frédéric Joli, Porte-Parole du Comité international de la Croix Rouge française, de Jean-Jacques Nillus, responsable départemental Jeunesse de la Croix rouge française, du Colonel Pierre Keraudren, Secrétaire Général adjoint du Souvenir français et de Julien Hauser, Délégué national du Service d’entretien des sépultures militaires allemandes (SESMA - Volksbund Deutscher Kriegsgräberfürsorge) dont le siège pour la France est localisé à Metz.

Cette rencontre, riche en contenu, a permis au public présent de se familiariser avec un sujet important de la mémoire combattante mosellane. Un sujet qui fut également abordé à travers le prisme de l’amitié franco-allemande, comme l’a démontré la présence du représentant du SESMA. Une amitié toujours aussi importante en Moselle et pour l’avenir de l’Europe, 67 ans après la fin de la deuxième guerre mondiale, une amitié qui sera célébrée durant une année en France et en Allemagne de septembre 2012 à juillet 2013 à l’occasion du 50ème anniversaire du Traité de l’Elysée.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Conditions d'utilisation : reportez-vous à la page : "Conditions générales d'utilisation du site et des services d'i-defense.org" dans la rubrique "A propos".

Défense | Parlement | Cercle Esprits de Défense | Mémoires | Tourisme de mémoire | Jeunesse | Lorraine | Relations franco-allemandes | Réserve citoyenne | Tribunes | Bons plans | A propos d'I-Defense















Mon oeil ! sur les relations franco-allemandes

Le 11 novembre en France et en Allemagne : entre commémoration et carnaval

Le 11 novembre reste une journée particulière pour les Français et les Allemands. Si les premiers commémorent l'Armistice du 11 novembre et les Morts pour la France, les Allemands, eux, ouvrent à 11h11 la période des carnavals. Ma Chronique...

Le 9 novembre, une journée allemande et franco-allemande

Cette Chronique France-Allemagne de Radio Jerico est consacrée à la journée du 9 novembre qui ne vit pas que la Chute du Mur de Berlin, la tentative de putsch d'Adolf Hitler en 1923, ou de la Nuit de Cristal en 1938. La journée du 9 novembre fut...

Pour une Grande Europe de l'Atlantique à l'Oural

J’ai le plaisir de vous informer de la publication de mon article « pour une Grande Europe de l'Atlantique à l'Oural » dans le magazine « Sans frontières » de l'Institut franco-russe de Donetsk et du département français des...

20 juillet 1944, l’opération « Walkyrie », une histoire méconnue de la résistance à Hitler

En ce 20 juillet, l'Allemagne commémore les résistants au IIIème Reich. Ceux de l'opération Walkyrie, c'est-à-dire ceux de la conjuration de l’attentat du 20 juillet 1944 contre Hitler. Après l'échec de plusieurs tentatives de soulèvement en 1943...