Visite de Nicolas Sarkozy en Lorraine : vers un nouveau régiment à Metz ?



Dominique Gros, Maire de  Metz, accueillant Nicolas Sarkozy, Président de la République
Dominique Gros, Maire de Metz, accueillant Nicolas Sarkozy, Président de la République

Lors d’un déplacement surprise à Metz le 15 octobre dernier (une semaine seulement après être venu en Moselle à Hambach et à Woippy), le Président de la République, Nicolas Sarkozy, a annoncé la venue, dans la capitale lorraine, d’un nouveau régiment en 2010 ou 2011.

Selon le Président, des discussions ont actuellement lieu avec nos voisins allemands. Ce régiment devant venir s’installer à Metz serait sans doute l’un des deux régiment français de la Brigade franco-allemande (BFA) actuellement stationné en Allemagne (3ème Régiment de Hussards d’Immendingen ou 110ème Régiment d’infanterie de Donaueschingen). A moins, de bien entendu, qu’un régiment allemand (hors BFA) ne vienne s’installer à Metz, même si cette dernière hypothèse semble peu crédible. On ne voit pas en effet comment le gouvernement d’Angela Merkel pourrait laisser une nouvelle  unité s’installer en France, quelques mois après avoir annoncé la venue d’une unité de la Bundeswehr à Illkirch, dans la banlieue strasbourgeoise.

Un an après l’annonce de la mise en place d’une nouvelle carte militaire, la question du retour d’un des deux régiments français stationnés en Allemagne refait ainsi surface. 

L’annonce du Président de la République laisse plusieurs questions sans réponse.

P
remièrement, on peut s’interroger sur la venue à Metz d’un nouveau régiment, alors que le gouvernement n’a eu de cesse de marteler depuis des mois que la Défense n’a pas pour but d’aménager le territoire. C’est là une véritable incohérence, un véritable retournement de situation, que personne à l'heure actuelle n'est en mesure d'expliquer.

Deuxièmement, la question du retour d’un des deux régiments français stationnés en Allemagne refait ainsi surface, un an après l’annonce de la mise en place d’une nouvelle carte militaire. Le retour en France du 110ème RI avait déjà fait l’objet, en 2008, d’un certain nombre de spéculations. Il avait été notamment question de son retour à Commercy, en Meuse, pour remplacer le 8ème Régiment d’Artillerie. Mais ce retour, à prendre au conditionnel, s’il était confirmé, ne serait pas sans conséquences sur l’avenir de la parité des effectifs au sein de la Brigade franco-allemande voire même sur son avenir tout court. Si la BFA est actuellement composée à 58% de soldats allemands, la création d’une nouvelle unité allemande en Alsace, accompagnée du départ du 110ème RI ou du 3ème Hussards risquerait de déséquilibrer profondément la BFA. Comment dans ce cas pouvoir parler d’une Brigade franco-allemande avec plus de 3 000 soldats allemands et 1 000 français ? A moins, de bien entendu, qu’il n’y ait une volonté politique de se désengager, petit à petit, de la symbolique Brigade franco-allemande, imaginée à l’époque par François Mitterrand et Helmut Kohl. 

L’annonce de la venue à Metz d’une nouvelle unité (en provenance d’Allemagne ou non) laisse ainsi un certain nombre de questions en suspens, même si elle ravit, à l’heure actuelle, de nombreux élus lorrains à commencer par Dominique Gros, Maire de Metz et membre d’honneur du Cercle Esprits de Défense, qui témoigne ci-dessous de sa satisfaction.

Crédit photo : Direction de la Communication de la Ville de Metz







Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Conditions d'utilisation : reportez-vous à la page : "Conditions générales d'utilisation du site et des services d'i-defense.org" dans la rubrique "A propos".

Défense | Parlement | Cercle Esprits de Défense | Mémoires | Tourisme de mémoire | Jeunesse | Lorraine | Relations franco-allemandes | Réserve citoyenne | Tribunes | Bons plans | A propos d'I-Defense















Mon oeil ! sur les relations franco-allemandes

Le 11 novembre en France et en Allemagne : entre commémoration et carnaval

Le 11 novembre reste une journée particulière pour les Français et les Allemands. Si les premiers commémorent l'Armistice du 11 novembre et les Morts pour la France, les Allemands, eux, ouvrent à 11h11 la période des carnavals. Ma Chronique...

Le 9 novembre, une journée allemande et franco-allemande

Cette Chronique France-Allemagne de Radio Jerico est consacrée à la journée du 9 novembre qui ne vit pas que la Chute du Mur de Berlin, la tentative de putsch d'Adolf Hitler en 1923, ou de la Nuit de Cristal en 1938. La journée du 9 novembre fut...

Pour une Grande Europe de l'Atlantique à l'Oural

J’ai le plaisir de vous informer de la publication de mon article « pour une Grande Europe de l'Atlantique à l'Oural » dans le magazine « Sans frontières » de l'Institut franco-russe de Donetsk et du département français des...

20 juillet 1944, l’opération « Walkyrie », une histoire méconnue de la résistance à Hitler

En ce 20 juillet, l'Allemagne commémore les résistants au IIIème Reich. Ceux de l'opération Walkyrie, c'est-à-dire ceux de la conjuration de l’attentat du 20 juillet 1944 contre Hitler. Après l'échec de plusieurs tentatives de soulèvement en 1943...