Tour de France des Régions militaires : la boucle est bouclée



Hervé Keiff et Franck Festor aux côtés du Général Dary, Gouverneur militaire de Paris
Hervé Keiff et Franck Festor aux côtés du Général Dary, Gouverneur militaire de Paris

Le 7 septembre 2010, Franck Festor, amputé de jambe, et Hervé Keiff paralysé d’un bras, ont entamé au départ de Metz un Tour de France des Régions militaires en VTT Tandem. (voir notre article Franck Festor et Hervé Keiff, en route pour le Tour de France des Régions militaires en VTT)

Un périple long de 17 étapes et de 20 jours qui a trouvé son dénouement le 25 septembre dernier aux Invalides en présence du Général Dary, Gouverneur militaire de Paris.

Personnels civils de la Défense au sein de la Direction Interarmées des Réseaux d’Infrastructures et des Systèmes d’Informations, et pères de 2 enfants, ces deux athlètes ont ainsi traversé la France reliant les garnisons d’Epinal, Besançon, Lyon, Valence, Orange, Marseille, Nîmes, Carcassonne, Toulouse, Agen, Bordeaux, Nantes, Rennes, le Mans et Châteaudun, pour un périple de plus de 1 800km et des étapes d’une moyenne de 100km à raison de 5 à 9 heures de pédalage par étape. Avec à chaque fois un objectif bien précis : sensibiliser au monde du handicap les militaires et le public rencontrés au cours d'échanges organisés à chaque étape.

De la prise d’une photo avec le bouc du 1er Régiment de Spahis au petit déjeuner pris avec le Chef de corps du 1er Régiment étranger de cavalerie, de la cornemuse de Marseille au mousseux de Limoux, de la remise d’un trophée par un responsable du comité olympique de la région de Toulouse aux suiveurs d’Agen, des moules de la Rochelle aux visiteurs à Montmirail, cette aventure humaine a véritablement permis de vivre de véritables moments d’échanges et de camaraderie.

Leur périple et leur exploit sportif restent une leçon pour tous de ténacité, de persévérance mais aussi un véritable modèle d’exemple pour ceux qui pensent qu’avec un handicap prend fin la vie. Leur aventure a permis aussi de contribuer à faire reculer certains clichés. Bravo à eux !

Prochain défi pour Franck Festor, réserviste citoyen de l'Armée de Terre et chargé de mission pour le Handicap au sein du Cercle Esprits de Défense : le marathon de Metz le 17 octobre prochain ! Un nouvel exploit à suivre donc...






Dans la même rubrique :
1 2


1.Posté par GUEZENOC le 08/10/2010 20:26
Salut les gars,
Vous savez la France est fière de vous. Vous faites honneur aux Armées et vous êtes des exemples pour notre jeunesse
Bravo les gars

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Conditions d'utilisation : reportez-vous à la page : "Conditions générales d'utilisation du site et des services d'i-defense.org" dans la rubrique "A propos".

Défense | Parlement | Cercle Esprits de Défense | Mémoires | Tourisme de mémoire | Jeunesse | Lorraine | Relations franco-allemandes | Réserve citoyenne | Tribunes | Bons plans | A propos d'I-Defense















Mon oeil ! sur les relations franco-allemandes

Le 11 novembre en France et en Allemagne : entre commémoration et carnaval

Le 11 novembre reste une journée particulière pour les Français et les Allemands. Si les premiers commémorent l'Armistice du 11 novembre et les Morts pour la France, les Allemands, eux, ouvrent à 11h11 la période des carnavals. Ma Chronique...

Le 9 novembre, une journée allemande et franco-allemande

Cette Chronique France-Allemagne de Radio Jerico est consacrée à la journée du 9 novembre qui ne vit pas que la Chute du Mur de Berlin, la tentative de putsch d'Adolf Hitler en 1923, ou de la Nuit de Cristal en 1938. La journée du 9 novembre fut...

Pour une Grande Europe de l'Atlantique à l'Oural

J’ai le plaisir de vous informer de la publication de mon article « pour une Grande Europe de l'Atlantique à l'Oural » dans le magazine « Sans frontières » de l'Institut franco-russe de Donetsk et du département français des...

20 juillet 1944, l’opération « Walkyrie », une histoire méconnue de la résistance à Hitler

En ce 20 juillet, l'Allemagne commémore les résistants au IIIème Reich. Ceux de l'opération Walkyrie, c'est-à-dire ceux de la conjuration de l’attentat du 20 juillet 1944 contre Hitler. Après l'échec de plusieurs tentatives de soulèvement en 1943...