Réorganisation territoriale de nos Armées : La Lorraine fortement touchée



La réforme tant attendue mais aussi tant redoutée est tombée. Après plusieurs semaines de suspense depuis la publication du Livre blanc sur la Défense et la Sécurité nationale, le Premier ministre François Fillon a dévoilé le 24 juillet 2008, la nouvelle organisation territoriale de la Défense.

Comme cela était à craindre, la Lorraine est particulièrement touchée. Si des villes comme Dieuze ou Bitche ont été ces quelques jours très médiatisées, Metz et son agglomération sont quant à elles certainement les grandes perdantes de cette réorganisation. Ce ne sont en effet pas moins de 5 000 personnels civils et militaires, sans compter leur famille, qui quitteront la "capitale" lorraine. En outre, le départ du 2ème Régiment du Génie qui aurait dû être compensé par l'arrivée du 3ème Régiment du Génie ne se fera finalement pas. Le 3ème RG sera au contraire renforcé en termes d'effectifs. Parmi les dissolutions ou transferts les plus marquants, nous pouvons noter : la dissolution du 57ème Régiment d'Artillerie de Bitche dès 2009, la dissolution du 8ème Régiment d'Artillerie de Commercy à partir de 2011 vraisemblablement, la dissolution de la base aérienne de Metz-Frescaty dès 2012, la dissolution du 2ème Régiment du Génie de Metz, la suppression d'un tiers des effectifs des personnels de l'Etat-Major de la Région Terre Nord-Est basée à Metz d'ici 2009, le transfert du 1er Régiment médical e de Châtel-Saint –Germain à partir de 2011, ou encore le transfert du 13ème Régiment Dragons de Parachutistes de Dieuze à partir 2011.

Face à ces suppressions ou transferts, le gouvernement français souhaite mettre en place un certain nombre de dispositifs permettant d'accompagner les collectivités touchées par cette réorganisation territoriale. Ainsi un plan de développement durable et d'attractivité du Grand Est devrait être créé. Ce plan national sera engagé. Une mission, placée auprès de la Délégation interministérielle à l'aménagement et à la compétitivité des territoires (DIACT)  et composée, d'experts présentera à cet effet un plan d'action dans les 6 mois. Dieuze devrait en outre recevoir un groupement d'instruction de brigades (environ 1 00 personnes dont 20 résidents). Metz pourrait recevoir une des deux unités de la Brigade franco-allemande actuellement stationnées en Allemagne (voir notre article Brigade franco-allemande, chronique d'une mort annoncée). Des discussions avec le gouvernement allemand sont actuellement en cours. Metz devrait également profiter prioritairement de transferts d'emplois publics.

Au-delà de ces suppressions, il convient de mentionner que la Lorraine devrait accueillir 4 des 85 bases de défense d'ici 2014 : Verdun, Metz, Nancy et Epinal. Nancy a d'ailleurs été retenue pour devenir l'une des 14 villes expérimentales devant accueillir ces bases de Défense dès 2009. Le volume moyen en personnels étant estimé entre environ 300 personnes pour une Base de Défense type à 2 800, on peut donc compter sur « l'arrivée » de 1 200 à 11 200 nouveaux personnels en Lorraine d'ici 2014. 

Reste à savoir maintenant comment tout cela sera mis en place. Un dialogue intelligent entre le gouvernement et les collectivités territoriales lorraines touchées doit être mis en place (et pourquoi pas avec l'aide des réservistes citoyens), si le gouvernement ne veut pas faire de cette réorganisation territoriale une cinquième saignée pour la Lorraine (voir notre article La réorganisation de l'Armée de Terre ou la cinquième saignée de la Lorraine) et ce à 20 mois des élections régionales.

Gregory DUFOUR

Président du Cercle Esprits de Défense 







1.Posté par lorraine le 08/08/2008 11:29
La Lorraine est à nouveau sacrifiée par l'Etat. Je suis curieux de savoir ce qu'en pensent les militaires basés à Metz, c'est pourtant une belle ville ? Ils voulaient tellement en partir ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Conditions d'utilisation : reportez-vous à la page : "Conditions générales d'utilisation du site et des services d'i-defense.org" dans la rubrique "A propos".

Défense | Parlement | Cercle Esprits de Défense | Mémoires | Tourisme de mémoire | Jeunesse | Lorraine | Relations franco-allemandes | Réserve citoyenne | Tribunes | Bons plans | A propos d'I-Defense















Mon oeil ! sur les relations franco-allemandes

Le 11 novembre en France et en Allemagne : entre commémoration et carnaval

Le 11 novembre reste une journée particulière pour les Français et les Allemands. Si les premiers commémorent l'Armistice du 11 novembre et les Morts pour la France, les Allemands, eux, ouvrent à 11h11 la période des carnavals. Ma Chronique...

Le 9 novembre, une journée allemande et franco-allemande

Cette Chronique France-Allemagne de Radio Jerico est consacrée à la journée du 9 novembre qui ne vit pas que la Chute du Mur de Berlin, la tentative de putsch d'Adolf Hitler en 1923, ou de la Nuit de Cristal en 1938. La journée du 9 novembre fut...

Pour une Grande Europe de l'Atlantique à l'Oural

J’ai le plaisir de vous informer de la publication de mon article « pour une Grande Europe de l'Atlantique à l'Oural » dans le magazine « Sans frontières » de l'Institut franco-russe de Donetsk et du département français des...

20 juillet 1944, l’opération « Walkyrie », une histoire méconnue de la résistance à Hitler

En ce 20 juillet, l'Allemagne commémore les résistants au IIIème Reich. Ceux de l'opération Walkyrie, c'est-à-dire ceux de la conjuration de l’attentat du 20 juillet 1944 contre Hitler. Après l'échec de plusieurs tentatives de soulèvement en 1943...