Rencontre franco-allemande pour la promotion de la mémoire combattante transfrontalière



Uwer Bader, Gregory Dufour et Dieter Burgard
Uwer Bader, Gregory Dufour et Dieter Burgard

La Lorraine, la Sarre ou la Rhénanie-Palatinat, parce qu’elles sont régions à la frontière franco-allemande sont trois régions qui ont été particulièrement marquées par l’histoire et tout particulièrement par la deuxième guerre mondiale.

A l’heure d’une mémoire partagée franco-allemande réaffirmée par le Président de la République et la Chancelière allemande, et illustrée de façon remarquable par la création du manuel d’histoire franco-allemande suite au Parlement franco-allemand des jeunes de l’Office franco-allemand pour la Jeunesse de janvier 2003,  il est apparu important d’étudier les possibilités de promouvoir concrètement cette mémoire bilatérale à la frontière franco-allemande.


Rencontre franco-allemande pour la promotion de la mémoire combattante transfrontalière

Sur une initiative du Cercle Esprits de Défense, une première réunion de travail s’est déroulée à Metz entre Gregory Dufour, Président du Cercle Esprits de Défense, Dieter Burghard, Député du Landtag de Rhénanie-Palatinat et Président de la Commission « Enseignement, Formation, Recherche et Culture » du Conseil parlementaire interrégional, d’Uwe Bader, responsable du travail de mémoire au sein de la Landeszentrale für politische Bildung de Rhénanie-Palatinat et du Camp de concentration d’Osthofen. A l’issue de la réunion de travail, une visite du Fort de Queuleu avait été organisée en présence notamment de Thierry Pincemaille, Directeur départemental de l’Office national des Anciens Combattants et de membres de l’Amicale des Anciens Déportés du Fort de Queuleu (et notamment son Président M. Micheletti, M et Mme Canadas). Le Fort de Queuleu ayant été entre octobre 1943 et août 1944 un camp « SS » spécial.


Rencontre franco-allemande pour la promotion de la mémoire combattante transfrontalière

Cette rencontre a permis d’établir quelques pistes d’action pour mettre sur pied concrètement un ou plusieurs projets destinés à promouvoir la mémoire partagée combattante dans un cadre transfrontalier franco-allemand. Dans cette optique, le Cercle Esprits de Défense avait permis, à travers le Prix « Valmy » à l’Académie des Sciences Morales et Politiques, de mettre en avant un Rhénan-Palatin en novembre 2009 créateur de salles militaires françaises au sein du musée de la Garnison de Mayence.




Gregory DUFOUR



Dans la même rubrique :
1 2 3

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Conditions d'utilisation : reportez-vous à la page : "Conditions générales d'utilisation du site et des services d'i-defense.org" dans la rubrique "A propos".

Défense | Parlement | Cercle Esprits de Défense | Mémoires | Tourisme de mémoire | Jeunesse | Lorraine | Relations franco-allemandes | Réserve citoyenne | Tribunes | Bons plans | A propos d'I-Defense















Mon oeil ! sur les relations franco-allemandes

Le 11 novembre en France et en Allemagne : entre commémoration et carnaval

Le 11 novembre reste une journée particulière pour les Français et les Allemands. Si les premiers commémorent l'Armistice du 11 novembre et les Morts pour la France, les Allemands, eux, ouvrent à 11h11 la période des carnavals. Ma Chronique...

Le 9 novembre, une journée allemande et franco-allemande

Cette Chronique France-Allemagne de Radio Jerico est consacrée à la journée du 9 novembre qui ne vit pas que la Chute du Mur de Berlin, la tentative de putsch d'Adolf Hitler en 1923, ou de la Nuit de Cristal en 1938. La journée du 9 novembre fut...

Pour une Grande Europe de l'Atlantique à l'Oural

J’ai le plaisir de vous informer de la publication de mon article « pour une Grande Europe de l'Atlantique à l'Oural » dans le magazine « Sans frontières » de l'Institut franco-russe de Donetsk et du département français des...

20 juillet 1944, l’opération « Walkyrie », une histoire méconnue de la résistance à Hitler

En ce 20 juillet, l'Allemagne commémore les résistants au IIIème Reich. Ceux de l'opération Walkyrie, c'est-à-dire ceux de la conjuration de l’attentat du 20 juillet 1944 contre Hitler. Après l'échec de plusieurs tentatives de soulèvement en 1943...