Quand une élue municipale de Vannes refuse d’honorer des soldats du 3ème RIMA tombés en Opex



Quand une élue municipale de Vannes refuse d’honorer des soldats du 3ème RIMA tombés en Opex

Lors du Conseil municipal en date du 16 octobre 2009, Nadia Morel, Conseillère municipale de Vannes (Morbihan), élue sur la liste VPC (Vannes Projet Citoyens), et Professeur des Ecoles, a refusé de s'associer - restant délibérément assise - à la minute de silence en hommage aux jeunes militaires du 3ème Régiment d’Infanterie de Marine tombés en Afghanistan. 

Cet événement, bien que passé, vient de prendre depuis quelques jours une ampleur conséquente avec la diffusion de l’information sur le blog Secret Défense du journaliste de Libération Jean-Dominique Merchet ainsi que sur de nombreux groupes sociaux présents sur Facebook.

Devant la réaction de plusieurs associations d’anciens combattants de Vannes, l’intéressée a déclaré aux journaux Ouest France et plus particulièrement dans le Télégramme de Brest en date du 29 octobre dernier : « à titre privé, j'ai de la peine pour les familles des victimes. C'est une chose terrible que la mort de ces soldats. D'un autre côté, c'est un métier qu'ils ont choisi. Je suis personnellement pacifiste. Je respecte le fait que des gens puissent avoir une attitude différente de la mienne. Mais je n'adhère pas à la minute de silence qui s'est déroulée lors du conseil municipal. Tous les jours, il y a des gens qui meurent à Vannes. On ne fait pas de minute de silence pour autant ».

En refusant de s’associer à la minute de silence, ce sont nos soldats tombés, ce sont leurs familles, ce sont leur frères d’armes, c’est la France, c’est la République, c’est le Drapeau tricolore qu’elle méprise. Son attitude est inacceptable. Inacceptable pour l’élue de la République qu’elle est, inacceptable pour la Professeur des Ecoles qu’elle est, inacceptable pour la fonctionnaire qu’elle est.

Après la Marseillaise sifflée, l’autodafé de notre drapeau tricolore par quelques individus en quête de médiatisation, et alors que nous sommes en plein débat sur l'identité nationale, c’est autour d’une élue de la République d’insulter à nouveau la République, en refusant d’honorer le souvenir de soldats morts pour la France, morts pour nous, morts pour elles, morts pour ses trois enfants, soldats envoyés au feu, par des politiques, comme elles. Vraiment, il y a quelque chose qui ne tourne plus rond en France. Son attitude rappelle celle de Français qui crachaient sur les wagons de soldats français blessés rentrant de la guerre d’Indochine après avoir dû affronter tant de mépris en descendant du navire-hôpital à Marseille, par des Français qui avaient délibérément choisi de soutenir l’ennemi communiste vietcong. Plusieurs dizaines de milliers de soldats français sont tombés en Indochine dans une quasi indifférence générale de la part tant du peuple que des élus. Cela ne peut recommencer avec nos soldats tombés en Afghanistan ou dans des opérations extérieures.  

Le Cercle Esprits de Défense condamne avec force les propos inacceptables de Nadia Morel et demande à ce qu’elle fasse publiquement des excuses, à ce qu’elle démissionne ou à ce que le Maire de Vannes la démissionne du Conseil municipal. Sa place n’est assurément pas dans une institution de la République que cela soit dans une Mairie, une école ou dans la fonction publique en générale. Elle déshonore, salit la République et insulte nos Morts. Par ses actes et ses propos Nadia Morel s'est d'elle même exclue de la communauté nationale de celles et de ceux qu'elle prétend représenter.

Une pétition est  actuellement en ligne pour demander des excuses de la part de l’intéressée ou son exclusion du Conseil municipal de Vannes : cliquez ici








1.Posté par Riton45 le 05/12/2009 12:31
c'est vraiment incroyable de devoir lire cet acte antipatriotique de la part d'une soit-disante élue du peuple ! Démission !

2.Posté par Soldats de France le 05/12/2009 17:59
Une petition a été lançée par l'ANSSO (association nationale de soutien à nos soldats en operation) pour exiger des excuses ou sa démission. A ce jour apres 72h00 plus de 600 signatures !
Quant à l'intéressée, elle a déclarée à Ouest-France qu'elle ne s'excuserait pas ! dont acte

3.Posté par Djiheldé le 06/12/2009 08:07
Je crois qu'il faut faire une sérieuse différence entre "être pour la paix" et "être pacifiste". Le premier cas peut exiger parfois de ne pas se laisser intimider. Guy Gilbert, le "prêtre des loubards" a dit qu'il y avait parfois beaucoup d'évangile dans un coup de poing. Il signifie simplement qu'il a su se faire respecter pour passer ensuite un message de paix, car après "l'explication", il reconnaissait son vis à vis par un dialogue.

En revanche, le pacifisme repose sur l'idée que "tout le monde il est beau, tout le monde, il est gentil". Les plus grands systèmes politiques criminels ont reposé sur l'exploitation du pacifisme. Hitler, Staline, Brejnev ont encouragé le pacifisme ... chez les autres. Et nous l'avons payé par des millions de morts et des souffrances indicibles.

Cette élue a choisi son camp !

4.Posté par Goudout Rémi le 20/12/2009 23:40
Honte à madame Nadia Morel, qui ferait mieux de changer de PATRIE .

5.Posté par Enseignant Défense le 22/12/2009 11:34
Les suites de l'affaire...

Cordialement

http://vannes-projet-citoyens.fr/f-o-r-u-m/viewtopic.php?f=1&t=834#p3052

6.Posté par GRUDA Gilbert pseudo NYFIC le 02/01/2010 13:31
cette "élue" doit immédiatement démissionner de sa fonction d'élue!!!!!elle n'a rien à faire dans cette institution!!
c'est une honte!! et je ne comprends pas Goulard (qui est pourtant un mec bien!!) qu'il ne l ai pas virée immédiatement sans préavis!!

7.Posté par Erwan le 12/01/2010 11:02
Je suis entièrement d'accord avec vos propos, je voudrais juste signaler qu'un autodafé est un acte de foi qui, anciennement en Espagne se déroulait souvent en brulant des livres ou plus tristement des personnes. Ce n'est donc pas forcément un acte de crémation !

8.Posté par GAZEL MICHEL le 16/01/2010 12:12
en ces temps où on s'interroge sur l'identité nationale, voila une personne qui non seulement est personnel de l'état mais en plus élue locale se permet de ne pas respecter la minute de silence DUE à nos camarades mort au combat. voila un exemple concret de ce qui est le CONTRAIRE de ce qui est l'identité nationale. HONTE A ELLE , elle ne merite pas de siéger à un conseil municipal et de ce revendiquer FRANCAISE. la demission de son mandat et meme d'un poste d'état laverait l'affront fait a nos sodats et au drapeau

9.Posté par PEDELABORDE le 16/02/2010 10:48
Ancien de l'arme, et un peu plus de 60 ans aujourd'hui, je me garderai bien d'être juge et parti. Je peux partager la peine de cette dame lorsque des personnes meurent de mort naturelle, d'accident de la route, de manque de soin, et j'en passe,mais cela provoquerai chez moi une révolte qui me pousserai à rejoindre une assoc iation de lutte ou de défense, et non a manifester de la facon la plus passive mon désaccord avec un évenement ou un comportement contraire à mes opinions. Evoquons le respect des libertés individuelles. Ce qui me dérange le plus c'est toute l'objectivité que cette dame pourra mettre dans l'exercice de son metier et la valeur des connaissances qu'elle dispensera a nos enfants.

10.Posté par Djiheldé le 16/02/2010 12:59
Rappelons la réplique acerbe que Churchill en 38, après les accords de Munich : "Vous aviez le choix entre le déshonneur et la guerre. Vous avez choisi le déshonneur et vous aurez quand même la guerre".
L'esprit de Munich n'est pas mort !

11.Posté par Erik Stab le 28/02/2010 00:40
Toutes les morts à vannes sont très tristes mais elles ne sont pas dues à des missions au service de l'Etat et données par des élus du peuple. Je n'ose dire au service de la France car cette notion doit être très étrangère à cette prof bobo qui doit souffrir d'un mauvais dosage de progestérone. Ce que je trouve désolant c'est que c'est à une personne de ce type que l'on confie des enfants et surtout que cela ne nous étonne malheureusement pas. C'est indigne et je crois que ceux qui mettront un bulletin dans l'urne aux prochaines élections s'en souviendront. Cette page est à transmettre largement dans le Morbihan.

12.Posté par mario le 28/02/2010 12:15
elle n a aucun respect la mome, et en plus elle enseigne, elle apprend quoi aux enfants? à porter la burka , le voile ? Elle a aucune valeur,donc il faut totalement l'ignorer, et la virer aux prochaines élections

13.Posté par SOUPAULT le 28/02/2010 16:25
Il est vraiment temps que la France réagisse, le mal est déjà très profond. Cette élue doit être démissionnée dans les plus brefs délais, j'espère qu'elle n'aura jamais besoin des militaires pour la sortir d'une mauvaise passe. Elle ne se souvient probablement pas qu'en 1978, tous les bretons étaient contents de trouver les militaires pour nettoyer les plages...

14.Posté par picca le 21/07/2011 19:03
tout a fait d'accord c'est comme les profs et les instits s'ils se font tabassés par les élèves c'est les risques du métier ils ont voulu enseigner avec les risques que ça comporte ils ont choisis tant pis pour eux il y a tellement d'autres personnes qui se font tabasser!!!!!
trève de connerie avec un état d'esprit pareil on devrait lui interdire d'enseigner à celle là

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Conditions d'utilisation : reportez-vous à la page : "Conditions générales d'utilisation du site et des services d'i-defense.org" dans la rubrique "A propos".

Défense | Parlement | Cercle Esprits de Défense | Mémoires | Tourisme de mémoire | Jeunesse | Lorraine | Relations franco-allemandes | Réserve citoyenne | Tribunes | Bons plans | A propos d'I-Defense















Mon oeil ! sur les relations franco-allemandes

Le 11 novembre en France et en Allemagne : entre commémoration et carnaval

Le 11 novembre reste une journée particulière pour les Français et les Allemands. Si les premiers commémorent l'Armistice du 11 novembre et les Morts pour la France, les Allemands, eux, ouvrent à 11h11 la période des carnavals. Ma Chronique...

Le 9 novembre, une journée allemande et franco-allemande

Cette Chronique France-Allemagne de Radio Jerico est consacrée à la journée du 9 novembre qui ne vit pas que la Chute du Mur de Berlin, la tentative de putsch d'Adolf Hitler en 1923, ou de la Nuit de Cristal en 1938. La journée du 9 novembre fut...

Pour une Grande Europe de l'Atlantique à l'Oural

J’ai le plaisir de vous informer de la publication de mon article « pour une Grande Europe de l'Atlantique à l'Oural » dans le magazine « Sans frontières » de l'Institut franco-russe de Donetsk et du département français des...

20 juillet 1944, l’opération « Walkyrie », une histoire méconnue de la résistance à Hitler

En ce 20 juillet, l'Allemagne commémore les résistants au IIIème Reich. Ceux de l'opération Walkyrie, c'est-à-dire ceux de la conjuration de l’attentat du 20 juillet 1944 contre Hitler. Après l'échec de plusieurs tentatives de soulèvement en 1943...