Les soldats tombés en Opex, oubliés du 11 novembre ?



Même si peu de Français connaissent réellement cette mesure, le 11 novembre est bel et bien depuis 2012 la date de la commémoration de la Première Guerre mondiale mais aussi de tous les Morts pour la France.

L’objectif de cette évolution trouvait à l’époque son origine dans la volonté de la Nation de rendre hommage également aux nombreux soldats français tombés dans l’une des 228 opérations extérieures mises en place par la France au lendemain de la guerre d’Algérie. Le Tchad et le Liban comptent parmi les conflits les plus meurtriers pour l’Armée française. 158 soldats tombèrent en 10 ans dans chacun de ces conflits sans compter les nombreux blessés. 88 soldats sont morts en Afghanistan. Que dire des autres tombés au Mali, au Kosovo, dans l’Ex-Yougoslavie, en  Côté d’Ivoire, en Irak… ?

Lors de la première édition de ce 11 novembre renouvelé,  qui prenait dans une certaine mesure, il faut en convenir, l’apparence d’un Memorial Day américain (une sorte de « fourre-tout » mémoriel), le nouveau Président de la République ainsi que son Ministre délégué aux Anciens Combattants avaient choisi de mettre l’accent dans leurs discours et les gestes officiels à la fois sur nos Héros de la Grande Guerre mais aussi sur ceux tombés en Opex. Le Président Hollande, s’était, rappelons-nous, longuement recueilli devant la tombe du soldat inconnu, entouré de deux enfants de soldats tombés, pendant qu'étaient énumérés les noms des treize militaires décédés en Afghanistan entre novembre 2011 et novembre 2012.

12 mois plus tard, l’effervescence autour de l’ouverture de la commémoration marathon de la Première Guerre Mondiale dévoilée par le Président de la République le 7 novembre dernier a visiblement fait passer au second plan, voire fait totalement oublié, le contenu du 11 novembre « réformé ». Le 11 novembre, journée de commémoration de l’Armistice était ainsi totalement de retour, l’hommage aux Morts pour la France, dont les soldats tombés en Opex, restait pour sa part totalement oublié. Une exception néanmoins, le Président de la République a salué lors de la cérémonie sous l’Arc de Triomphe les familles de soldats tombés durant l’année et notamment celles des 7 soldats tués au Mali lors de l’opération Serval.

En province, seul le discours du Ministre des Anciens Combattants était porté,  à travers la voix du Préfet ou de son représentant d’arrondissement, à la connaissance de la population et des officiels venus saluer la mémoire des Morts pour la France. Or si l’année passée, le Ministre des Anciens Combattants avait tenu quelques mots sur les soldats tombés en  Opex, rien ne fut entendu cette année sur ces derniers. On ne peut que regretter cette erreur de communication.

Face à cette situation, il conviendrait de créer, une bonne fois pour toutes, une journée nationale d’hommage aux soldats morts et blessés en opérations extérieures afin d'éviter ce genre d’erreur de communication et de ne pas oublier celles et ceux qui portent vaillamment les couleurs et les valeurs de la France aux quatre coins du monde. La création d’un mémorial derrière les Invalides, bien qu’intéressante, ne suffit pas. C’est l’hommage de la Nation toute entière qui doit être rendu à travers la création d’une telle journée. En France, la mémoire patriotique et combattante est avant tout l’affaire de l’Etat. Espérons que les esprits évolueront. Nos soldats et leurs familles le méritent fortement.




Défense | Parlement | Cercle Esprits de Défense | Mémoires | Tourisme de mémoire | Jeunesse | Lorraine | Relations franco-allemandes | Réserve citoyenne | Tribunes | Bons plans | A propos d'I-Defense















Mon oeil ! sur les relations franco-allemandes

Le 11 novembre en France et en Allemagne : entre commémoration et carnaval

Le 11 novembre reste une journée particulière pour les Français et les Allemands. Si les premiers commémorent l'Armistice du 11 novembre et les Morts pour la France, les Allemands, eux, ouvrent à 11h11 la période des carnavals. Ma Chronique...

Le 9 novembre, une journée allemande et franco-allemande

Cette Chronique France-Allemagne de Radio Jerico est consacrée à la journée du 9 novembre qui ne vit pas que la Chute du Mur de Berlin, la tentative de putsch d'Adolf Hitler en 1923, ou de la Nuit de Cristal en 1938. La journée du 9 novembre fut...

Pour une Grande Europe de l'Atlantique à l'Oural

J’ai le plaisir de vous informer de la publication de mon article « pour une Grande Europe de l'Atlantique à l'Oural » dans le magazine « Sans frontières » de l'Institut franco-russe de Donetsk et du département français des...

20 juillet 1944, l’opération « Walkyrie », une histoire méconnue de la résistance à Hitler

En ce 20 juillet, l'Allemagne commémore les résistants au IIIème Reich. Ceux de l'opération Walkyrie, c'est-à-dire ceux de la conjuration de l’attentat du 20 juillet 1944 contre Hitler. Après l'échec de plusieurs tentatives de soulèvement en 1943...