Le Triangle de Weimar, un acteur méconnu de la Défense européenne



Le Triangle de Weimar a été créé en 1991 par Roland Dumas et Hans-Dietrich Genscher
Le Triangle de Weimar a été créé en 1991 par Roland Dumas et Hans-Dietrich Genscher

Acteur engagé et reconnu sur les questions franco-allemandes et européennes, le Cercle Esprits de Défense était invité le 2 avril 2009 par Son Excellence Tomasz ORŁOWSKI, Ambassadeur de Pologne à Paris, au Palais de Monaco à Paris (résidence de l’Ambassadeur) à l'occasion d'une rencontre portant sur le Triangle de Weimar (coopération entre la France, l’Allemagne et la Pologne). Cette soirée, organisée par le Comité de la promotion de la coopération franco-germano-polonaise présidé par Klaus-Heinrich Standke, a permis de riches échanges sur cette coopération encore méconnue du grand public.

Créé en 1991 à Weimar (Allemagne) sous l’impulsion des Ministres français et allemands des Affaires étrangères, Roland Dumas et Hans-Dietrich Genscher, le Triangle de Weimar exprime à l’origine la volonté de l’Allemagne et de la Pologne de s’inspirer dans leur réconciliation du modèle de la réconciliation franco-allemande.

La vocation du Triangle de Weimar a évolué naturellement avec la perspective de l’élargissement et son action s’est peu à peu orientée vers un soutien à la préparation de l’adhésion de la Pologne à l’Union européenne.

L’entrée de la Pologne dans l’UE le 1er mai 2004 a permis de renouveler la vocation du Triangle qui s’affirme comme un cadre de dialogue politique à divers niveaux des autorités des trois pays. Il leur permet d’échanger régulièrement leurs vues sur les progrès de la construction européenne, sur les politiques internes, sur la politique extérieure de sécurité et de défense européenne ainsi que sur le développement des relations avec les "nouveaux voisins".

La Défense est l’un des principaux thèmes des échanges entre les partenaires du Triangle. La dernière rencontre importante en la matière s’est déroulée le 18 décembre 2008 et a réuni les Chefs d’Etat-Major des Armées (CEMA) français, allemand et polonais à Paris. A cette occasion, les trois CEMA ont pu faire le point sur les opérations auxquelles participent leurs troupes, notamment la FIAS en Afghanistan et l'EUFOR Tchad/RCA . Ils ont également pu aborder le sujet de la NRF (NATO Response Force ou force de réaction de l'OTAN) et évoqué les perspectives d'avenir de l'Eurocorps,  dont l'intégration, à terme, de la Pologne comme 6ème nation cadre.






Dans la même rubrique :
1 2 3

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Conditions d'utilisation : reportez-vous à la page : "Conditions générales d'utilisation du site et des services d'i-defense.org" dans la rubrique "A propos".

Défense | Parlement | Cercle Esprits de Défense | Mémoires | Tourisme de mémoire | Jeunesse | Lorraine | Relations franco-allemandes | Réserve citoyenne | Tribunes | Bons plans | A propos d'I-Defense















Mon oeil ! sur les relations franco-allemandes

Le 11 novembre en France et en Allemagne : entre commémoration et carnaval

Le 11 novembre reste une journée particulière pour les Français et les Allemands. Si les premiers commémorent l'Armistice du 11 novembre et les Morts pour la France, les Allemands, eux, ouvrent à 11h11 la période des carnavals. Ma Chronique...

Le 9 novembre, une journée allemande et franco-allemande

Cette Chronique France-Allemagne de Radio Jerico est consacrée à la journée du 9 novembre qui ne vit pas que la Chute du Mur de Berlin, la tentative de putsch d'Adolf Hitler en 1923, ou de la Nuit de Cristal en 1938. La journée du 9 novembre fut...

Pour une Grande Europe de l'Atlantique à l'Oural

J’ai le plaisir de vous informer de la publication de mon article « pour une Grande Europe de l'Atlantique à l'Oural » dans le magazine « Sans frontières » de l'Institut franco-russe de Donetsk et du département français des...

20 juillet 1944, l’opération « Walkyrie », une histoire méconnue de la résistance à Hitler

En ce 20 juillet, l'Allemagne commémore les résistants au IIIème Reich. Ceux de l'opération Walkyrie, c'est-à-dire ceux de la conjuration de l’attentat du 20 juillet 1944 contre Hitler. Après l'échec de plusieurs tentatives de soulèvement en 1943...