Le Sénateur Yves Détraigne pour un hommage de la Nation aux soldats français tombés en opérations extérieures



La question de l’hommage de la Nation aux soldats français tombés en opérations extérieures (Opex) revient de temps à autres dans les échanges politiques qui peuvent avoir lieu au Parlement. Ce fut encore le cas très récemment au Sénat.

Afin de montrer plus de reconnaissance aux militaires accomplissant des opérations extérieures dans le cadre des engagements internationaux pris par la France, le Sénateur Yves Détraigne a récemment interpellé le Premier Ministre, François Fillon, à travers une question parlementaire (question n° 17202) déposée le 17 février dernier dans laquelle il propose  de faire mettre en berne, sur instruction des préfets, les drapeaux français aux frontons des mairies et des administrations lors des obsèques de soldats tués dans l’exercice de leur devoir.

Considérant que ce type de geste participerait également à la transmission et à l'enseignement du civisme et de la citoyenneté, le Sénateur Détraigne a ainsi demandé au Premier Ministre s'il entendait prendre des dispositions concrètes en ce sens. Une réponse de Matignon devrait être publiée dans les semaines à venir.

La proposition du Sénateur Yves Détraigne reste intéressante mais pose plusieurs questions de fond :

Afin de rendre hommage à nos soldats tombés en Opex, le Parlement (Assemblée nationale et Sénat) en tant qu’émanation de la Nation se doit en premier lieu de montrer l’exemple. Or, avant même de vouloir impliquer les collectivités territoriales comme le propose le Sénateur Détraigne, le Parlement et l’administration publique d’Etat devrait enfin donner l’exemple en rendant systématiquement hommage aux soldats tombant en opérations extérieures. Or ceci est loin d’être acquis.

On se souvient en effet du premier hommage solennel rendu le 11 janvier dernier à l’Assemblée nationale initié par la Député Michèle Delaunay (voir ici notre article consacré à cet événement) suite au décès du Caporal-chef Hervé Guinaud, tombé en Afghanistan le 8 janvier dernier et suite à l’assassinat de deux otages français au Niger. Un hommage qui avait été davantage motivé par l’abatage médiatique fait autour du décès de nos deux malheureux otages que par le décès du Caporal-Chef Guinaud, comme i-defense.org le pressentait dans son article de janvier. Or le 19 février dernier, le 1ère classe Clément Chamarier est tombé en Afghanistan, sans bruit, en silence, sans hommage solennel rendu ni par l’Assemblée nationale, ni par le Sénat. On est ainsi bien loin de l'émotion et des bonnes intentions du 11 janvier dernier !

On ne peut donc être que très réservé sur la proposition du Sénateur Détraigne. Une proposition intéressante qui ne pourra être concrétisée qu'après avoir vu le Parlement échanger, débattre et légiférer sur deux questions à savoir : l’hommage officiel rendu par la Nation aux soldats tombés en Afghanistan et ailleurs (à quand par exemple un mémorial des soldats tombés en Opex ?) et la transmission, en direction des jeunes, de la mémoire de nos unités combattantes d'hier et d'aujourd'hui.

Y-aura-t-il une telle volonté de nos parlementaires ? Les élections présidentielles et législatives de 2012 les inciteront certainement à aller en ce sens.







1.Posté par Le Mardelé le 01/03/2011 17:55
Il est effectivement une raison, la Lettre Ouverte que la FNAME a envoyée à l'ensemble des Députés et Sénateurs au début de ce mois...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Conditions d'utilisation : reportez-vous à la page : "Conditions générales d'utilisation du site et des services d'i-defense.org" dans la rubrique "A propos".

Défense | Parlement | Cercle Esprits de Défense | Mémoires | Tourisme de mémoire | Jeunesse | Lorraine | Relations franco-allemandes | Réserve citoyenne | Tribunes | Bons plans | A propos d'I-Defense















Mon oeil ! sur les relations franco-allemandes

Le 11 novembre en France et en Allemagne : entre commémoration et carnaval

Le 11 novembre reste une journée particulière pour les Français et les Allemands. Si les premiers commémorent l'Armistice du 11 novembre et les Morts pour la France, les Allemands, eux, ouvrent à 11h11 la période des carnavals. Ma Chronique...

Le 9 novembre, une journée allemande et franco-allemande

Cette Chronique France-Allemagne de Radio Jerico est consacrée à la journée du 9 novembre qui ne vit pas que la Chute du Mur de Berlin, la tentative de putsch d'Adolf Hitler en 1923, ou de la Nuit de Cristal en 1938. La journée du 9 novembre fut...

Pour une Grande Europe de l'Atlantique à l'Oural

J’ai le plaisir de vous informer de la publication de mon article « pour une Grande Europe de l'Atlantique à l'Oural » dans le magazine « Sans frontières » de l'Institut franco-russe de Donetsk et du département français des...

20 juillet 1944, l’opération « Walkyrie », une histoire méconnue de la résistance à Hitler

En ce 20 juillet, l'Allemagne commémore les résistants au IIIème Reich. Ceux de l'opération Walkyrie, c'est-à-dire ceux de la conjuration de l’attentat du 20 juillet 1944 contre Hitler. Après l'échec de plusieurs tentatives de soulèvement en 1943...