La réserve citoyenne au ban de l’Europe



Qu'il est loin le temps où la réserve citoyenne suscitait encore de l'intérêt au sein de notre chère administration de la Défense nationale et des autorités civiles !

Pour celles et ceux qui ne le sauraient pas, la réserve fait partie intégrante de la réserve militaire au même titre que la réserve opérationnelle. Ça, c'est une certitude ! Si certains peuvent encore en douter, qu'ils aillent regarder les textes…mais oui, mais oui, la réserve citoyenne fait bel et bien partie de la réserve militaire. (
LOI n° 2006-449 du 18 avril 2006 modifiant la loi no 99-894 du 22 octobre 1999, portant organisation de la réserve militaire et du service de défense)

Il est vrai que cette réserve citoyenne souffre d'un manque de visibilité dans notre quotidien (dû il est vrai au manque de management ou d'engouement de nos armées pour celle-ci qui peut aussi s'expliquer par le manque de moyens donnés aux bureaux « réserve » pour s'occuper pleinement de celle-ci) mais aussi d'un manque de reconnaissance pour tout le travail bénévole accompli par ses réservistes anonymes souvent.

Il est surprenant de constater que depuis quelque temps cette réserve, à défaut d'être bien perçue et bien utilisée, est victime d'une campagne de dénigrement. Considérée par certains comme réserve VIP (beaucoup d'élus et personnalités il est vrai en font partie : David Douillet, Jean-Claude Killy, Bernard Accoyer,…), comme réserve « cocktail » par d'autres (ah les jaloux !), cette réserve est attaquée de toute part et en premier lieu par le fameux Livre blanc sur la Défense et la Sécurité nationale qui  envisage de la verser (supprimer serait le terme le plus approprié) dans un obscur volontariat de la sécurité nationale.

Si des attaques peuvent être interprétées par un intérêt caché et jaloux en faveur de la réserve citoyenne, l'indifférence est parfois le pire pour cette réserve, pour les centaines de réservistes qui sont très engagés, et pour lesquels la reconnaissance n'est toujours pas au rendez-vous. Il convient en effet de rappeler que les réservistes citoyens sont des collaborateurs bénévoles occasionnels du service public et qu'ils ne sont pas indemnisés pour leur mission et que leur mission et engagement doivent être pris sur leur jour de congés à l'inverse des réservistes opérationnels.  

La journée nationale du réserviste (JNR pour les intimes) semble ainsi les ignorer.

La JNR aura cette année une dimension européenne. Il est vrai que la France présidera l'Union européenne de juillet à décembre. Le ministère de la Défense souhaite profiter de l'occasion pour faire signer aux représentants des réservistes des 27 pays de l'Union européenne une charte, la charte du réserviste européen (voir ci-dessous), du réserviste opérationnel of course !  Encore une fois, il est regrettable de constater que cette initiative aussi louable soit-elle exclura la réserve citoyenne. Car il est bien question de (l')engagement opérationnel du réserviste, ce qui de facto exclut les réservistes citoyens qui n'ont de cesse de tenter de renforcer un lien Armées-Nation particulièrement mal au point. Décidemment les mauvaises habitudes ont la vie dure. Cela est d'autant plus consternant que cette initiative vient du Conseil supérieur de la réserve militaire.

Bref, les jours de la réserce citoyenne sont comptés et cela dans l'indifférence générale de la proposition du Livre blanc sur la Défense et la Sécurité nationale de la "refondre" dans un volontariat de la sécurité nationale ! Décidemment, l'engagement strictement bénévole des réservistes citoyens n'a pas beaucoup de valeurs aux yeux de nos dirigeants ou "penseurs" du Livre blanc sur la Défense et la Sécurité nationale. Il est temps de réagir. Car en excluant la réserve citoyenne de la charte du réserviste militaire européen et en remettant en cause l'avenir même de la réserve citoyenne, c'est s'attaquer à un pan entier du lien Armées-Nation essentiel à notre pays.  Vous pouvez participer à l'appel à signatures pour le maintien et le renforcement de la réserve citoyenne au sein de la réserve militaire disponible sur notre page d'accueili. Nous comptons sur votre soutien. 


Gregory Dufour
Président du Cercle Esprits de Défense
Officier de la réserve citoyenne de l'Armée de Terre
ancien Auditeur de l'IHEDN 



Voici le projet de Charte du Réserviste militaire européen :




  1. Militaire volontaire, dépositaire de la force pour la défense de mon pays européen, je m'engage à accomplir ma mission avec honneur, dans le respect des lois et des conventions internationales
  2. Fier de mon engagement opérationnel, je maintiens ma condition professionnelle et physique au plus haut niveau. J'implique avec mes compagnons d'arme d'active à la résolution des situations de crises.
  3. recherchant la confiance de mes chefs et l'adhésion de mes collaborateurs, je respecte, sur tous les territoires, l'homme, quelles que soient sa nationalité, ses opinions politiques ou religieuses.
  4. J'agis avec sang-froid et humanité. Attentif aux populations, je n'abandonne jamais personne sur le terrain et je suis prêt, s'il le fallait, au sacrifice de ma vie pour la défense de nos valeurs.
  5. Citoyen et militaire, je m'interdis d'accepter des tâches qui pourraient provoquer des conflits éthiques et déontologiques dans mes différents métiers.
  6. deux fois citoyen, je suis un acteur de la culture de défense et agis toujours avec discernement et modestie sans engager l'institution militaire dans mes choix personnels.
  7. Co-dépositaire des valeurs de mon pays européen, je les tiens de mes anciens et agis pour les transmettre à mes jeunes afin de leur préparer un avenir de paix.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Conditions d'utilisation : reportez-vous à la page : "Conditions générales d'utilisation du site et des services d'i-defense.org" dans la rubrique "A propos".

Défense | Parlement | Cercle Esprits de Défense | Mémoires | Tourisme de mémoire | Jeunesse | Lorraine | Relations franco-allemandes | Réserve citoyenne | Tribunes | Bons plans | A propos d'I-Defense















Mon oeil ! sur les relations franco-allemandes

Le 11 novembre en France et en Allemagne : entre commémoration et carnaval

Le 11 novembre reste une journée particulière pour les Français et les Allemands. Si les premiers commémorent l'Armistice du 11 novembre et les Morts pour la France, les Allemands, eux, ouvrent à 11h11 la période des carnavals. Ma Chronique...

Le 9 novembre, une journée allemande et franco-allemande

Cette Chronique France-Allemagne de Radio Jerico est consacrée à la journée du 9 novembre qui ne vit pas que la Chute du Mur de Berlin, la tentative de putsch d'Adolf Hitler en 1923, ou de la Nuit de Cristal en 1938. La journée du 9 novembre fut...

Pour une Grande Europe de l'Atlantique à l'Oural

J’ai le plaisir de vous informer de la publication de mon article « pour une Grande Europe de l'Atlantique à l'Oural » dans le magazine « Sans frontières » de l'Institut franco-russe de Donetsk et du département français des...

20 juillet 1944, l’opération « Walkyrie », une histoire méconnue de la résistance à Hitler

En ce 20 juillet, l'Allemagne commémore les résistants au IIIème Reich. Ceux de l'opération Walkyrie, c'est-à-dire ceux de la conjuration de l’attentat du 20 juillet 1944 contre Hitler. Après l'échec de plusieurs tentatives de soulèvement en 1943...