La Bundeswehr encadre notamment les tatouages et barbes dans ses effectifs



On se rappelle en France de l’émotion suscitée en France et par les raccourcis exprimés par quelques politiques suite à la publication en août 2013 d’un cliché d’un soldat français arborant sur son corps un tatouage celtique. Si l’affaire en était restée là,  après avoir vu le soufflet médiatique retombé, des dispositions à l’encontre des tatouages sont actuellement d’être prises en Allemagne. La Bundeswehr va en effet très prochainement mettre en place une réglementation pour ses soldats destinée à  encadrer les tatouages, les trous dans les lobes de l’oreille et même les barbes imposantes.

Parce que les soldats sont d’abord des représentants de l’Etat fédéral allemand et responsables de l’image de l’Allemagne à l’étranger, une uniformatisation de l’apparence doit pouvoir, selon les autorités allemandes, s’imposer. L’ordre au sein de la Bundeswehr serait même menacé par l’apparition de nouvelles tendances. C’est ce qu’évoque le plus grand quotidien allemand, Bild.

L’Armée allemande a ainsi très récemment réagi. Dans un chapitre intitulé « modifications corporelles et peintures corporelles », les soldats ne pourront ainsi pas avoir sur eux de motifs discriminatoires ou pornographiques. Ils ne devront pas non plus être en contradiction avec les valeurs inscrites dans la Loi fondamentale ni être en contradiction avec les dispositions prévues dans le droit pénal. En outre, les tatouages ne devront pas être visibles.

Concernant les ornements dans les lobes des oreilles, la Bundeswehr continuera de les tolérer uniquement si le diamètre n’excède 15 mm et que l’ornement soit de couleur peau.

Les coupes de cheveux n’ont pas été oubliées par la nouvelle réglementation. Les cheveux des soldats devront ainsi être coupés court. Ce qui n’était pas toujours le cas, il faut bien l’avouer. Ainsi les cheveux « ne devront toucher ni les oreilles, ni les yeux ou couvrir l’uniforme ». Les soldats qui veulent se faire pousser la barbe devront le faire durant leurs congés. Les barbes seront pour leur part « bien entretenues ».

Bref, la Bundeswehr tente de se donner une nouvelle image en changeant l’image de ses soldats. Reste à savoir si ces dispositions lui permettront de renforcer son attractivité auprès des plus jeunes.





Dans la même rubrique :
1 2 3

Défense | Parlement | Cercle Esprits de Défense | Mémoires | Tourisme de mémoire | Jeunesse | Lorraine | Relations franco-allemandes | Réserve citoyenne | Tribunes | Bons plans | A propos d'I-Defense















Mon oeil ! sur les relations franco-allemandes

Le 11 novembre en France et en Allemagne : entre commémoration et carnaval

Le 11 novembre reste une journée particulière pour les Français et les Allemands. Si les premiers commémorent l'Armistice du 11 novembre et les Morts pour la France, les Allemands, eux, ouvrent à 11h11 la période des carnavals. Ma Chronique...

Le 9 novembre, une journée allemande et franco-allemande

Cette Chronique France-Allemagne de Radio Jerico est consacrée à la journée du 9 novembre qui ne vit pas que la Chute du Mur de Berlin, la tentative de putsch d'Adolf Hitler en 1923, ou de la Nuit de Cristal en 1938. La journée du 9 novembre fut...

Pour une Grande Europe de l'Atlantique à l'Oural

J’ai le plaisir de vous informer de la publication de mon article « pour une Grande Europe de l'Atlantique à l'Oural » dans le magazine « Sans frontières » de l'Institut franco-russe de Donetsk et du département français des...

20 juillet 1944, l’opération « Walkyrie », une histoire méconnue de la résistance à Hitler

En ce 20 juillet, l'Allemagne commémore les résistants au IIIème Reich. Ceux de l'opération Walkyrie, c'est-à-dire ceux de la conjuration de l’attentat du 20 juillet 1944 contre Hitler. Après l'échec de plusieurs tentatives de soulèvement en 1943...