La Brigade franco-allemande fête ses 20 ans en présence du Chef d'Etat-Major de l'Armée de Terre, le Général Elrick Irastorza



Hans-Otto Budde, Chef d'Etat-Major de l'Armée de Terre allemande, et son homologue français, le Général Elrick Irastorza
Hans-Otto Budde, Chef d'Etat-Major de l'Armée de Terre allemande, et son homologue français, le Général Elrick Irastorza

Créée en 1989, la Brigade franco-allemande (BFA) fêtait le 27 juin dernier ses 20 ans à Müllheim (Bade-Wurttemberg – Allemagne), non loin de la frontière française. 

Si l’absence des Ministres français et allemand de la Défense était à regretter (alors que pour ses 10 ans les Ministres de l’époque, Alain Richard et Rudolph Scharping, avaient fait le déplacement), la BFA, commandée par le Général Andreas Berg et par le Colonel Dominique Laugel, a néanmoins pu compter sur la présence du Maire de Müllheim, René Lohs, sur la présence d’un public assez nombreux (même si l’importance de l’événement aurait dû inciter bon nombre d’acteurs attachés à la coopération franco-allemande et à l’Europe à venir en masse) ainsi que celle de hautes autorités militaires : le Generalleutnant Hans-Otto Budde, Chef d’Etat-Major de l’Armée de Terre allemande, le Général Gaston Reinig, Chef d’état-major de l’Armée luxembourgeoise, le Général de Corps d’Armée, Jean-Loup Chinouilh, Commandant de la Région Terre Nord-Est et des éléments civils et militaires stationnés en Allemagne ou du Colonel Jérôme Pellistrandi, Commandant de la Brigade Multinationale d'appui au commandement du Corps Européen.

Parmi ces invités de marque figurait également le Général d’Armée Elrick Irastorza, Chef d’Etat-Major de l’Armée de Terre.


uniforme français de la Brigade franco-allemande
uniforme français de la Brigade franco-allemande

Dans son allocution (à écouter en pièce jointe ou à podcaster) devant les éléments composant la Brigade franco-allemande, le Général Irastorza a rappelé la volonté constante des deux nations, l’action des chefs qui l’ont commandée et des militaires qui ont servi en son sein ont permis à cette grande unité binationale de relever ce défi. Un défi, la BFA, cette grande unité, ayant en effet été créée le 2 octobre 1989, trois semaines seulement avant la chute du Mur de Berlin qui allait profondément changer la face de l’Europe, et du monde.

20 ans après sa création, l’intégration au sein de l’état-major de la Brigade franco-allemande de militaires belges, espagnols et maintenant luxembourgeois témoigne véritablement de l’engagement pour cette grande unité de combat et de l’idéal qu’elle porte elle.

Si cette intégration exprime une véritable coopération et avancée concrète d’une Europe de la Défense, la coopération franco-allemande militaire ne sera pas, d’ici les mois à venir, en reste. Comme l’a en effet annoncé le Président de la République, Nicolas Sarkozy lors de la conférence sur la Sécurité à Munich en février 2009, la BFA sera ainsi renforcée en 2010 avec l’installation en France à Illkirch-Graffenstaden d’un bataillon allemand d’éclairage et d’infanterie. Une première depuis 1945 !


Revue des troupes de la BFA par Hans-Otto Budde, Chef d'Etat-Major de l'Armée de Terre allemande, et son homologue français, le Général Elrick Irastorza, avec en fond la Musique de la Région Terre Nord-Est
Revue des troupes de la BFA par Hans-Otto Budde, Chef d'Etat-Major de l'Armée de Terre allemande, et son homologue français, le Général Elrick Irastorza, avec en fond la Musique de la Région Terre Nord-Est

Le stationnement en France d’une formation de combat allemande constitue ainsi, selon le Général Irastorza, un signe fort d’un franchissement d’une nouvelle étape dans l’amitié qui unit nos deux pays. La France et l’Allemagne accueilleront ainsi dorénavant sur leur sol une unité opérationnelle amie dans le cadre d’un partenariat plus équilibré.

Si cette allocution du Général Irastorza permet de témoigner de l’importance que joue la Brigade franco-allemande au sein de la coopération bilatérale et en Europe, elle ne peut néanmoins lever quelques incertitudes sur l’avenir de cette Brigade.

Rappelons-nous certains faits. L’annonce, côté français, il y a un an, de la nouvelle carte militaire, a fait peser de lourdes inquiétudes sur l’avenir même de la Brigade franco-allemande (
voir notre article : Brigade franco-allemande, chronique d’une mort annoncée ?). 

Si les choses ont bien évolué depuis, il convient néanmoins d’observer une distension dans la parité des effectifs allemands et français en son sein. Certains parlant même d’une «germanisation » de la BFA.

En effet, si la BFA est aujourd’hui composée de 2 700 militaires allemands et 2 300 militaires français, l’arrivée d’un bataillon allemand d’éclairage et d’infanterie de chasseurs dans l’agglomération strasbourgeoise (Illkirch-Graffenstaden) devrait porter le nombre de soldats allemands de 2 700 à près de 3 500, soit près de 1 200 Allemands de plus par rapport aux Français. Si l’on rajoute à cela l’hypothèque pesant sur la présence en Allemagne du 3ème Régiment de Hussards (qui devrait être dissous d’ici 2012), il existe un risque de voir la Brigade franco-allemande devenir au final une unité, certes binationale, mais essentiellement allemande avec quelques éléments français.

Le Général Irastorza évoquait le terme de partenariat plus équilibré en faisant référence à l’arrivée d’une unité allemande en France, ce partenariat devra également passer à l’avenir par plus de parité entre effectifs allemands et effectifs français. Ce sera assurément un défi pour la Brigade franco-allemande qui est et doit rester un symbole de la coopération entre la France et l’Allemagne.

allocution_du_chef_d\_etat_major_de_l\_armee_de_terre.mp3 Allocution du Chef d'Etat-Major de l'Armée de Terre.MP3  (3.9 Mo)




Gregory DUFOUR



Dans la même rubrique :
1 2 3

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Conditions d'utilisation : reportez-vous à la page : "Conditions générales d'utilisation du site et des services d'i-defense.org" dans la rubrique "A propos".

Défense | Parlement | Cercle Esprits de Défense | Mémoires | Tourisme de mémoire | Jeunesse | Lorraine | Relations franco-allemandes | Réserve citoyenne | Tribunes | Bons plans | A propos d'I-Defense















Mon oeil ! sur les relations franco-allemandes

Le 11 novembre en France et en Allemagne : entre commémoration et carnaval

Le 11 novembre reste une journée particulière pour les Français et les Allemands. Si les premiers commémorent l'Armistice du 11 novembre et les Morts pour la France, les Allemands, eux, ouvrent à 11h11 la période des carnavals. Ma Chronique...

Le 9 novembre, une journée allemande et franco-allemande

Cette Chronique France-Allemagne de Radio Jerico est consacrée à la journée du 9 novembre qui ne vit pas que la Chute du Mur de Berlin, la tentative de putsch d'Adolf Hitler en 1923, ou de la Nuit de Cristal en 1938. La journée du 9 novembre fut...

Pour une Grande Europe de l'Atlantique à l'Oural

J’ai le plaisir de vous informer de la publication de mon article « pour une Grande Europe de l'Atlantique à l'Oural » dans le magazine « Sans frontières » de l'Institut franco-russe de Donetsk et du département français des...

20 juillet 1944, l’opération « Walkyrie », une histoire méconnue de la résistance à Hitler

En ce 20 juillet, l'Allemagne commémore les résistants au IIIème Reich. Ceux de l'opération Walkyrie, c'est-à-dire ceux de la conjuration de l’attentat du 20 juillet 1944 contre Hitler. Après l'échec de plusieurs tentatives de soulèvement en 1943...