L’ancienne garnison française de Sankt-Wendel fait son cinéma



L'équipe du tournage avec en arrière plan la stèle de Turenne et le bâtiment de l'ancien Etat-Major du 1er RC
L'équipe du tournage avec en arrière plan la stèle de Turenne et le bâtiment de l'ancien Etat-Major du 1er RC

En 1999, le 1er Régiment de Cuirassiers quittait définitivement Sankt-Wendel mettant ainsi fin à plusieurs décennies de présence militaire française dans le Land de Sarre, frontalier de la Lorraine.

Après 11 années qui auront permis de donner un nouvel avenir économique à cette ancienne emprise militaire française, voilà que les anciens quartiers du 1er Régiment de Cuirassiers ont vu des caméras se poser en son sein, et pas n’importe lesquelles : celles du réalisateur allemand Jochen Alexander Freydank, Oscar du meilleur court métrage pour « au pays de jouets ». Rien que cela !

Réalisé dans le cadre de la célèbre série criminelle allemande « Tatort », ce téléfilm intitulé « Heimatfront » (~ front patriotique) est le premier long métrage de Jochen A. Freydank. Il y raconte l’histoire de 4 soldats allemands revenant d’Afghanistan confrontés à la difficulté de retrouver une vie normale, celle d’avant leur départ. A travers le prisme du 7ème art, le réalisateur a souhaité évoquer la façon dont la société se comporte lors du retour au pays de soldats allemands après plusieurs mois passés en opérations extérieures. 

Evidemment en tant que nouvel opus de « Tatort », la « Polizei » n’est pas loin pour mener une enquête criminelle avec à sa tête deux commissaires sarrois interprétés avec brio par Maximilian Brückner et Gregor Weber.

L’épisode Tatort « Heimatfront » sera diffusé en Allemagne au printemps 2011, une bonne occasion de revoir, non sans une certaine nostalgie, les anciens quartiers militaires français qui auront vu défiler tant d’appelés, militaires, de personnels civils et de familles durant plus de 30 ans. Nul doute que pour une partie d’entre eux, l’ancien quartier militaire français de Sankt Wendel sera bien l’un des acteurs principaux. C'est aussi cela la transmission de la mémoire.

Remerciement spécial à Heinz Draeger, et à Manuela Meyer (de la Saarländischer Rundfunk) 







Dans la même rubrique :
1 2 3

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Conditions d'utilisation : reportez-vous à la page : "Conditions générales d'utilisation du site et des services d'i-defense.org" dans la rubrique "A propos".

Défense | Parlement | Cercle Esprits de Défense | Mémoires | Tourisme de mémoire | Jeunesse | Lorraine | Relations franco-allemandes | Réserve citoyenne | Tribunes | Bons plans | A propos d'I-Defense















Mon oeil ! sur les relations franco-allemandes

Le 11 novembre en France et en Allemagne : entre commémoration et carnaval

Le 11 novembre reste une journée particulière pour les Français et les Allemands. Si les premiers commémorent l'Armistice du 11 novembre et les Morts pour la France, les Allemands, eux, ouvrent à 11h11 la période des carnavals. Ma Chronique...

Le 9 novembre, une journée allemande et franco-allemande

Cette Chronique France-Allemagne de Radio Jerico est consacrée à la journée du 9 novembre qui ne vit pas que la Chute du Mur de Berlin, la tentative de putsch d'Adolf Hitler en 1923, ou de la Nuit de Cristal en 1938. La journée du 9 novembre fut...

Pour une Grande Europe de l'Atlantique à l'Oural

J’ai le plaisir de vous informer de la publication de mon article « pour une Grande Europe de l'Atlantique à l'Oural » dans le magazine « Sans frontières » de l'Institut franco-russe de Donetsk et du département français des...

20 juillet 1944, l’opération « Walkyrie », une histoire méconnue de la résistance à Hitler

En ce 20 juillet, l'Allemagne commémore les résistants au IIIème Reich. Ceux de l'opération Walkyrie, c'est-à-dire ceux de la conjuration de l’attentat du 20 juillet 1944 contre Hitler. Après l'échec de plusieurs tentatives de soulèvement en 1943...