L'Assemblée nationale rend hommage pour la première fois à un soldat tombé en OPEX



L'Assemblée nationale rend hommage pour la première fois à un soldat tombé en OPEX

A l’occasion de la première séance du 11 janvier 2011 , l’Assemblée nationale a rendu hommage à la fois au Caporal-chef Hervé Guinaud, tombé en Afghanistan le 8 janvier dernier et aux deux otages français assassinés au Niger.

L
’initiative de l’Assemblée nationale bien que remarquable n’en reste pas moins exceptionnelle.

En effet, les hommages des Députés en séance restent traditionnellement réservés aux décès des Députés et des membres du Gouvernement en exercice ou des chefs d’Etat ou de gouvernements étrangers.

L’hommage rendu le 11 janvier dernier  a trouvé son origine, il convient de le rappeler, dans l’initiative de la Députée Michèle Delaunay. L’élue de Gironde avait posé une question au gouvernement le 22 juin dernier dans laquelle elle considérait "comme une évidence que le Parlement doive rendre de la même façon hommage au sacrifice des soldats morts pour leur devoir. " Elle demanda ainsi "aux présidents des deux assemblées de rendre hommage aux soldats morts pour la France et d'observer en leur mémoire une minute de silence." Faute d’avoir « reçu de suite favorable », elle avait finalement décidé de la retirer en septembre.

Suite à l’émotion nationale suscitée par le décès du soldat et deux otages français, Michèle Delaunay s’est alors adressée directement au Président de l’Assemblée nationale, Bernard Accoyer, afin de lui réitérer sa demande visant à respecter une minute de silence de recueillement à l’Assemblée nationale. Le Président de l’Assemblée nationale, après l’accord de la Conférence des Présidents de l’Assemblée nationale, accéda finalement à la requête de la Députée.

Reste maintenant à savoir si ce revirement de position de la part de l’Assemblée nationale, sans doute influencé par l’abatage médiatique fait essentiellement autour des malheureux  otages français assassinés au Niger, et non autour du décès du soldat français, verra cet hommage national reconduit à l’avenir lorsqu’un nouveau soldat  français tombera, en Afghanistan notamment.






Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Conditions d'utilisation : reportez-vous à la page : "Conditions générales d'utilisation du site et des services d'i-defense.org" dans la rubrique "A propos".

Défense | Parlement | Cercle Esprits de Défense | Mémoires | Tourisme de mémoire | Jeunesse | Lorraine | Relations franco-allemandes | Réserve citoyenne | Tribunes | Bons plans | A propos d'I-Defense















Mon oeil ! sur les relations franco-allemandes

Le 11 novembre en France et en Allemagne : entre commémoration et carnaval

Le 11 novembre reste une journée particulière pour les Français et les Allemands. Si les premiers commémorent l'Armistice du 11 novembre et les Morts pour la France, les Allemands, eux, ouvrent à 11h11 la période des carnavals. Ma Chronique...

Le 9 novembre, une journée allemande et franco-allemande

Cette Chronique France-Allemagne de Radio Jerico est consacrée à la journée du 9 novembre qui ne vit pas que la Chute du Mur de Berlin, la tentative de putsch d'Adolf Hitler en 1923, ou de la Nuit de Cristal en 1938. La journée du 9 novembre fut...

Pour une Grande Europe de l'Atlantique à l'Oural

J’ai le plaisir de vous informer de la publication de mon article « pour une Grande Europe de l'Atlantique à l'Oural » dans le magazine « Sans frontières » de l'Institut franco-russe de Donetsk et du département français des...

20 juillet 1944, l’opération « Walkyrie », une histoire méconnue de la résistance à Hitler

En ce 20 juillet, l'Allemagne commémore les résistants au IIIème Reich. Ceux de l'opération Walkyrie, c'est-à-dire ceux de la conjuration de l’attentat du 20 juillet 1944 contre Hitler. Après l'échec de plusieurs tentatives de soulèvement en 1943...