L'Académie des Sciences Morales et Politiques célèbre l'amitié franco-allemande militaire



de gauche à droite : Norbert Schüller, Caporal-Chef Samuel Lienert, lauréat du Prix Dulac, Général Michel Forget, Jean-Claude Casanova, Gregory Dufour, et Wolfgang Balzer, lauréat du Prix Valmy
de gauche à droite : Norbert Schüller, Caporal-Chef Samuel Lienert, lauréat du Prix Dulac, Général Michel Forget, Jean-Claude Casanova, Gregory Dufour, et Wolfgang Balzer, lauréat du Prix Valmy

5 jours après la cérémonie historique sous l'arc de Triomphe entre le Président de la République, Nicolas Sarkozy, et la Chancelière allemande, Angela Merkel, à l'occasion de la commémoration du 11 novembre, l'amitié franco-allemande a été une nouvelle fois mis à l'honneur lors de la séance sollennelle de l'Académie des Sciences Morales et Politiques (Institut de France).

Outre le Prix "Valmy" du Cercle Esprits de Défense, qui a été remis par Gregory Dufour, Président du Cercle Esprits de Défense, et Jean-Claude Casanova, Président de l'Académie des Sciences Morales et Politiques, à Wolfgang Balzer, Président de l'Association pour la promotion du Musée de la Garnison de Mayence pour avoir permis la création de salles rappellant la présence militaire française à Mayence et en Rhénanie-Palatinat entre 1918 et 1930 et de 1945 au milieu des années 90, le Prix "Dulac" récompensant un acte de courage a été attribué cette année, sur proposition du Cercle Esprits de Défense, au Caporal-Chef Samuel Lienert de la Bundeswehr pour avoir sauvé la vie de plusieurs militaires français à Pristina (Kosovo) en février 2009 dans le cadre de la KFOR. Hasard du destin, le Caporal-Chef était sous les ordres du Porte-Parole de la KFOR qui était alors le Colonel Jean-Luc Cotard, ancien lauréat du Prix  « Valmy » 2008 en sa qualité d’animateur du trinôme académique de Lorraine.

La remise de ces deux Prix a vu la présence exceptionnelle du représentant du Ministre de la Défense, le Général français Christian Dexter actuellement chef de la division « opérations » du quartier général de corps de réaction rapide, du représentant du Secrétaire d'Etat à la Défense et aux Anciens Combattants, le Colonel Alain Esparbes, conseiller pour les Affaires militaires et la réserve militaire, du Général Werner Weisenburger, attaché militaire de l'Ambassade de la République fédérale d'Allemagne à Paris, du Colonel Rolf Stichling, commandant de la Bundeswehr pour la Rhénanie-Palatinat, et de Norbert Schüller, premier adjoint au Maire de Mayence.






Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Conditions d'utilisation : reportez-vous à la page : "Conditions générales d'utilisation du site et des services d'i-defense.org" dans la rubrique "A propos".

Contribution du Cercle Esprits de Défense au Livre blanc sur la Défense et la Sécurité nationale | Revue de presse | Prix Valmy















Mon oeil ! sur les relations franco-allemandes

Le 11 novembre en France et en Allemagne : entre commémoration et carnaval

Le 11 novembre reste une journée particulière pour les Français et les Allemands. Si les premiers commémorent l'Armistice du 11 novembre et les Morts pour la France, les Allemands, eux, ouvrent à 11h11 la période des carnavals. Ma Chronique...

Le 9 novembre, une journée allemande et franco-allemande

Cette Chronique France-Allemagne de Radio Jerico est consacrée à la journée du 9 novembre qui ne vit pas que la Chute du Mur de Berlin, la tentative de putsch d'Adolf Hitler en 1923, ou de la Nuit de Cristal en 1938. La journée du 9 novembre fut...

Pour une Grande Europe de l'Atlantique à l'Oural

J’ai le plaisir de vous informer de la publication de mon article « pour une Grande Europe de l'Atlantique à l'Oural » dans le magazine « Sans frontières » de l'Institut franco-russe de Donetsk et du département français des...

20 juillet 1944, l’opération « Walkyrie », une histoire méconnue de la résistance à Hitler

En ce 20 juillet, l'Allemagne commémore les résistants au IIIème Reich. Ceux de l'opération Walkyrie, c'est-à-dire ceux de la conjuration de l’attentat du 20 juillet 1944 contre Hitler. Après l'échec de plusieurs tentatives de soulèvement en 1943...