Intervention du Chef d'Etat-Major de l'Armée de Terre à l'Assemblée nationale



Le Général Elrick Irastorza
Le Général Elrick Irastorza

Dans le cadre du projet de loi de finances pour 2011, le Général Elrick Irastorza, Chef d'Etat-Major de l'Armée de Terre (CEMAT) a été auditionné le 20 octobre 2010 par la Commission de la Défense Nationale et des Forces Armées, présidée par Guy Tessier .

Cette intervention, retranscrite par l’Assemblée Nationale, permettra assurément à celles et à ceux peu familiers de l’Armée de Terre de prendre conscience de l’importance de cette Armée, une Armée qui doit « encaisser », en grande partie, le choc de la réforme de la carte militaire qui prévoit la suppression de 54 000 personnels.

De cette intervention, quelques chiffres concernant l'Armée de Terre sont à retenir :

En 2010 :

-          110 000 militaires
-          15 000 civils

-          15 000 recrutements

-          18 200 départs (dont 15 100 sans bénéfice d’une pension)
-          31 000 soldats projetés hors du territoire métropolitain
-          33 000 ordres de mutations
-          97000 personnels concernés par un mouvement en 2010

-          1 800 véhicules (dont 1 000 blindés parmi lesquels 600 Véhicules de l'avant blindé (VAB) et 24 Véhicules blindés de combat d'infanterie (VBCI)

-          13 tués et 82 blessés graves en Afghanistan
-          400 blessés toutes causes confondues (opérations extérieures ou territoire national)
-          chaque année, l’Armée de Terre perd l’équivalent d’une section d’infanterie – soit une quarantaine d’hommes – et ce sont deux compagnies qui y sont blessées.

Pour 2011 :

-          16 300 recrutements externes (437 officiers, 1 250 sous-officiers, 14 650 militaires du rang)
-          44 milllions d’Euros pour la réserve au sein de l’Armée de Terre
-          17 500 réservistes exerçant près de 25 jours d’activité en moyenne

A noter que le Général Irastorza a mentionné dans son intervention le 16ème Bataillon de Chasseurs, un régiment, devenu récemment lorrain en quittant l’Allemagne (Trêves) pour aller s’installer à Bitche (Moselle - Lorraine). Celui-ci aura effectué une année remarquable en envoyant 632 hommes en opérations extérieures et 392 en mission Vigipirate le tout en déménageant en Lorraine.

Vous trouverez l’intervention du Général Irastorza en pièce jointe ci-dessous.

crédit photo :  ministère de la Défense

irastorza.pdf Intervention du CEMAT devant la Commission Défense de l'Assemblée nationale  (274.15 Ko)






Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Conditions d'utilisation : reportez-vous à la page : "Conditions générales d'utilisation du site et des services d'i-defense.org" dans la rubrique "A propos".

Défense | Parlement | Cercle Esprits de Défense | Mémoires | Tourisme de mémoire | Jeunesse | Lorraine | Relations franco-allemandes | Réserve citoyenne | Tribunes | Bons plans | A propos d'I-Defense















Mon oeil ! sur les relations franco-allemandes

Le 11 novembre en France et en Allemagne : entre commémoration et carnaval

Le 11 novembre reste une journée particulière pour les Français et les Allemands. Si les premiers commémorent l'Armistice du 11 novembre et les Morts pour la France, les Allemands, eux, ouvrent à 11h11 la période des carnavals. Ma Chronique...

Le 9 novembre, une journée allemande et franco-allemande

Cette Chronique France-Allemagne de Radio Jerico est consacrée à la journée du 9 novembre qui ne vit pas que la Chute du Mur de Berlin, la tentative de putsch d'Adolf Hitler en 1923, ou de la Nuit de Cristal en 1938. La journée du 9 novembre fut...

Pour une Grande Europe de l'Atlantique à l'Oural

J’ai le plaisir de vous informer de la publication de mon article « pour une Grande Europe de l'Atlantique à l'Oural » dans le magazine « Sans frontières » de l'Institut franco-russe de Donetsk et du département français des...

20 juillet 1944, l’opération « Walkyrie », une histoire méconnue de la résistance à Hitler

En ce 20 juillet, l'Allemagne commémore les résistants au IIIème Reich. Ceux de l'opération Walkyrie, c'est-à-dire ceux de la conjuration de l’attentat du 20 juillet 1944 contre Hitler. Après l'échec de plusieurs tentatives de soulèvement en 1943...