Hommage à Metz aux Morts de 1870



Hommage à Metz aux Morts de 1870

Le 7 septembre 1871, la Municipalité de Metz (la ville étant devenue allemande) inaugurait le Monument élevé au cimetière national de Metz-Chambière à la mémoire des 7 203 soldats français morts dans les ambulances de la Ville au cours des sanglants combats de la défense de Metz en 1870.


L'inauguration du Monument avait été précédée par un office religieux célébré à la cathédrale de Metz ainsi qu'au temple protestant et à la synagogue. Après les cérémonies religieuses un cortège de plus de 40 000 Messins et Lorrains se dirigea vers le cimetière de Chambière, avec à sa tête, Monseigneur Dupont des Loges, Evêque de Metz, entouré d'une centaine de prêtres et des représentants des cultes protestant et israélite, ainsi que de Paul Bezanson, Maire de Metz, accompagné du Conseil municipal.
 

Les journaux messins donnant le compte-rendu de cette mémorable journée parurent encadrés de noir et relatèrent la tristesse de la foule muette et recueillie, pénétrée du souvenir des événements douloureux et notamment de ceux de Borny, Rezonville, Gravelotte, Servigny et Noiseville.
 

A partir de cette cérémonie, le 7 septembre est pour les Messins de l'époque un jour de deuil, et tous les ans un service anniversaire est célébré à cette date à la mémoire des soldats français tombés sous les murs de Metz.
 

Préoccupé d'assurer la pérennité à cette pieuse tradition, Monseigneur Dupont des Loges institua en 1885, une année avant sa mort, un "service solennel à perpétuité".
 

Aussi, depuis sa création en 1907, le Comité du Souvenir français de Metz œuvre en étroite collaboration avec l’Évêché de Metz pour que cette cérémonie soit organisée chaque année et qu'à la mémoire des victimes de 1870 soit associé le souvenir des "Dames de Metz" (qui, durant plus de 40 années d'occupation, s'efforcèrent très courageusement d'entretenir et de fleurir le Monument et les tombes militaires du cimetière de Metz-Chambière) et plus généralement, le souvenir des victimes civiles et militaires des guerres de 1870, de 1914-1918, de 1939-1945, puis des campagnes d'Outre-Mer et des opérations au sein des forces de l'ONU et des opérations extérieures.
 

Le Comité du Souvenir français de Metz-Ville n'a pas dérogé à cette longue tradition en organisant avec l’Évêché de Metz le 7 septembre 2013 une journée du souvenir.
 

Après une cérémonie organisée devant le Monument aux Morts de Metz, l'ensemble des Messins présents se sont dirigés à la Cathédrale de Metz pour rendre hommage à Monseigneur Dupont des Loges avant qu'une messe de vœu perpétuel ne soit donnée.
 

Au-delà de la présence d'une quarantaine de membres du Comité du Souvenir français de Metz-Ville, présidé par le Dr. André Masius et de la présence remarquée de jeunes porte-drapeaux d'associations patriotiques, plusieurs personnalités avaient tenu venir à soutenir cette longue tradition messine. On citera notamment le député Denis Jacquat, le Général Christian Blanchon, général adjoint engagements de l'Etat-Major de Metz, le Colonel (er) Daniel Planchette, Conseiller municipal délégué à la Mémoire et à la Défense, Jean-Louis Lecoq, Conseiller municipal chargé de la Mission Handicap.
 

A l'issue de la cérémonie en la cathédrale de Metz, la Municipalité de Metz a reçu les membres du Comité où certains de ses membres se sont vus distinguer pour leur dévouement et leur fidélité au Souvenir français.







Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Conditions d'utilisation : reportez-vous à la page : "Conditions générales d'utilisation du site et des services d'i-defense.org" dans la rubrique "A propos".

Défense | Parlement | Cercle Esprits de Défense | Mémoires | Tourisme de mémoire | Jeunesse | Lorraine | Relations franco-allemandes | Réserve citoyenne | Tribunes | Bons plans | A propos d'I-Defense















Mon oeil ! sur les relations franco-allemandes

Le 11 novembre en France et en Allemagne : entre commémoration et carnaval

Le 11 novembre reste une journée particulière pour les Français et les Allemands. Si les premiers commémorent l'Armistice du 11 novembre et les Morts pour la France, les Allemands, eux, ouvrent à 11h11 la période des carnavals. Ma Chronique...

Le 9 novembre, une journée allemande et franco-allemande

Cette Chronique France-Allemagne de Radio Jerico est consacrée à la journée du 9 novembre qui ne vit pas que la Chute du Mur de Berlin, la tentative de putsch d'Adolf Hitler en 1923, ou de la Nuit de Cristal en 1938. La journée du 9 novembre fut...

Pour une Grande Europe de l'Atlantique à l'Oural

J’ai le plaisir de vous informer de la publication de mon article « pour une Grande Europe de l'Atlantique à l'Oural » dans le magazine « Sans frontières » de l'Institut franco-russe de Donetsk et du département français des...

20 juillet 1944, l’opération « Walkyrie », une histoire méconnue de la résistance à Hitler

En ce 20 juillet, l'Allemagne commémore les résistants au IIIème Reich. Ceux de l'opération Walkyrie, c'est-à-dire ceux de la conjuration de l’attentat du 20 juillet 1944 contre Hitler. Après l'échec de plusieurs tentatives de soulèvement en 1943...