En vol avec l'Armée de l'Air...à Djibouti



Mathilda May crédit photo : SIRPA Air
Mathilda May crédit photo : SIRPA Air

Après des émissions particulières sur les sous-marins, le porte-avions Charles-de-Gaulle ou l'Armée de Terre, Michel Drucker poursuit sa série sur l'armée en consacrant une émission spéciale aux forces aériennes françaises : « En vol avec l’Armée de l’Air ».

Dans ce cadre, la base aérienne 188 de Djibouti (BA 188) a eu le plaisir de recevoir, du 23 au 25 janvier 2010, l’artiste Mathilda May. 

Des moments forts ont bien sûr ponctué ces trois journées, parmi lesquels un vol hypothalassique en survolant le Lac Assal et une opération d’exfiltration de membres d’une ONG menacés par des rebelles. Cette opération simulée a permis d’illustrer pleinement le haut niveau de professionnalisme et les interactions entre les différentes unités de la base avec l’engagement de l’Escadron de Transport Outre-Mer 00.088 « Larzac » (vol tactique et poser d’assaut dans le désert du Grand Bara), des commandos du GES pour l’exfiltration et un show force de l’escadron de chasse au dessus des rebelles. La vedette, choisie par la production, a pu ainsi sentir la passion des aviateurs dans l’exercice de leur métier.

Deux militaires avaient par ailleurs été choisis pour faire découvrir à l’artiste leur vie quotidienne à Djibouti : le capitaine Olivier Mallein, pilote de l’ETOM, et le caporal-chef Boguet, commando parachutiste du GES. Des moments que l’artiste a pu aussi partager avec les familles, notamment lors d’un diner de cohésion à l’escadron de transport.

De l’aveu du réalisateur pour France 2, Ghassan Basile, ce tournage à Djibouti a été une pleine réussite. Les équipes de tournages du Sirpa Air, avec à leur tête le colonel Kurtz, ancien commandant de la BA 188, ont également manifesté leur satisfaction pour les  moyens engagés et par le dynamisme démontré par chacun des militaires impliqués dans ce reportage. Enfin, Mathilda May a remercié chacun pour la qualité de son séjour à Djibouti.

Désormais, l’image de la femme fatale, collée à Mathilda May pour ses rôles au cinéma, a cédé la place à celle d’une comédienne pleine d’humour (la représentation de sa dernière pièce de théâtre ne saurait le démentir) et chacun de ceux qui ont pu l’approcher se rappelleront d’elle comme d’une artiste simple et accessible.

François Maurice
Représentant du Cercle Esprits de Défense pour la Corne de l'Afrique



Retrouvez la video de l’émission de Michel Drucker consacrée à l’Armée de l’Air ci-dessous




François Maurice



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Conditions d'utilisation : reportez-vous à la page : "Conditions générales d'utilisation du site et des services d'i-defense.org" dans la rubrique "A propos".

Défense | Parlement | Cercle Esprits de Défense | Mémoires | Tourisme de mémoire | Jeunesse | Lorraine | Relations franco-allemandes | Réserve citoyenne | Tribunes | Bons plans | A propos d'I-Defense















Mon oeil ! sur les relations franco-allemandes

Le 11 novembre en France et en Allemagne : entre commémoration et carnaval

Le 11 novembre reste une journée particulière pour les Français et les Allemands. Si les premiers commémorent l'Armistice du 11 novembre et les Morts pour la France, les Allemands, eux, ouvrent à 11h11 la période des carnavals. Ma Chronique...

Le 9 novembre, une journée allemande et franco-allemande

Cette Chronique France-Allemagne de Radio Jerico est consacrée à la journée du 9 novembre qui ne vit pas que la Chute du Mur de Berlin, la tentative de putsch d'Adolf Hitler en 1923, ou de la Nuit de Cristal en 1938. La journée du 9 novembre fut...

Pour une Grande Europe de l'Atlantique à l'Oural

J’ai le plaisir de vous informer de la publication de mon article « pour une Grande Europe de l'Atlantique à l'Oural » dans le magazine « Sans frontières » de l'Institut franco-russe de Donetsk et du département français des...

20 juillet 1944, l’opération « Walkyrie », une histoire méconnue de la résistance à Hitler

En ce 20 juillet, l'Allemagne commémore les résistants au IIIème Reich. Ceux de l'opération Walkyrie, c'est-à-dire ceux de la conjuration de l’attentat du 20 juillet 1944 contre Hitler. Après l'échec de plusieurs tentatives de soulèvement en 1943...