Des volontaires du service civique à vélo lors du défilé du 14 juillet ?



Des volontaires du service civique à vélo lors du défilé du 14 juillet ?

L’attention du Cercle Esprits de Défense avait été récemment attirée par le projet de Martin Hirsch, alors qu'il était, il y a encore un mois, Haut Commissaire aux solidarités actives et à la Jeunesse, de faire défiler à vélo un bataillon de la première promotion des volontaires du nouveau service civique lors du traditionnel défilé du 14 juillet sur les Champs-Elysées. Une proposition soufflée, selon le Figaro, à Martin Hirsch par le Sénateur du Tarn et Garonne Yvon Collin, que le Haut Commissaire aurait transmise au Président de la République, Nicolas Sarkozy, ainsi qu’à Hervé Morin, Ministre de la Défense. (voir également le Parisien)

Le projet de faire défiler à vélo sur les Champs-Elysées, aux côtés de nos militaires, des volontaires du tout nouveau service civique a invité le Cercle Esprits de Défense à se poser la question de la légitimité d’une telle initiative.  A cet effet, il a adressé un courrier au Président de la République pour s’étonner de ce projet mais aussi, dans le souci d’une démarche constructive qui reste le fondement de l’action du Cercle, de formuler un certain nombre de propositions permettant de renforcer le 14 juillet.

Il a notamment proposé de faire défiler les  réservistes citoyens (deuxième composante de la réserve militaire) qui sont des civils sans uniforme totalement bénévoles œuvrant en faveur de nos Armées et qui restent volontairement marginaliser par l’Etat et la Défense au sein même de la réserve militaire (les textes n’étant pas appliqués pour le fonctionnement de cette réserve), mais aussi leurs camarades de la réserve locale à la Jeunesse et citoyenneté (RLJC) qui font un travail remarquable dans nos banlieues notamment auprès d’autres jeunes en difficulté, et les réservistes opérationnels, et pourquoi pas des associations d’anciens combattants ou des associations sociales œuvrant pour les soldats blessés et leurs familles.

Tous ces acteurs du lien Armées-Nation n’auraient-ils pas plus de légitimité à défiler aux côtés de nos militaires que les volontaires du service civique ? Ne serait-ce pas là l’occasion d’illustrer concrètement un véritable renforcement du lien entre la société civile et nos Armées ?

Tous ces acteurs pourraient avoir le droit de prétendre à défiler aux côtés des militaires et de la communauté « défense » qu’ils soutiennent dans leur quotidien, bénévolement, et dont ils font intégralement partie.

Face à ce constat, le Cercle Esprits de Défense s’est posé la question de savoir s’il n'y avait pas une volonté, à travers la proposition de Monsieur Hirsch, de « civiliser » quelque peu le défilé du 14 juillet en dehors de toute relation avec le monde de la Défense ou de la Sécurité nationale ou d’en faire un grand fourre-tout « participatif, citoyen et solidaire » (trois adjectifs entendus à longueur de journées et dénués de sens aujourd'hui).

Le 14 juillet et le défilé sur les Champs-Elysées ne doivent en aucun cas être transformés en un corso fleuri « citoyen », telle la techno parade, par le premier démagogue qui passe.

La citoyenneté passe par la promotion de l’esprit de défense et du lien Armées-Nation. C'est quelque chose de sérieux ! Le Livre blanc sur la Défense et la Sécurité nationale l’a rappelé. La réforme prochaine de la Journée d’Appel à la Défense, l’éducation à l’esprit de défense dans nos établissements scolaires ou l’action des trinômes académiques dans nos Régions en témoignent également. Et le 14 juillet et son défilé sont sans doute le moment le plus marquant de l’année permettant un véritable échange entre le peuple français et ses Armées, un moment important du lien Armées-Nation. Les symboles jouent un rôle essentiel de liaison et de communication entre les Français et cela est d’autant plus important aujourd’hui dans une société en mal de repères. Il convient donc pour le Cercle Esprits de Défense de veiller à ne pas faire n'importe quoi.

Le Cercle Esprits de Défense a dans son courrier au Président de la République souhaité qu’une confusion des genres soit évitée, une confusion qui serait absolument très mal perçue par nos compatriotes, des compatriotes résolument attachés à leur Défense, à leurs soldats, au Drapeau, à une communauté « Défense » à qui l’on demande - depuis la mise en place de la nouvelle carte militaire en 2008 et qui se poursuivra jusqu’en 2012 - de nombreux efforts avec une augmentation significative des opérations extérieures, avec parfois une augmentation des pertes humaines et du nombre de blessés.

Si le Cercle Esprits de Défense est opposé au projet de Monsieur Hirsch, il a néanmoins plaidé pour que la Jeunesse française soit mise à l’honneur lors du prochain défilé du 14 juillet sur les Champs-Elysées.

En effet, plutôt que de faire défiler des jeunes volontaires (dont certains ne seraient même pas français dans la mesure où le service civil est également ouvert  aux jeunes européens et jeunes étrangers en France depuis au moins un an), le Cercle esprits de Défense a proposé au contraire, tout en mettant en exergue notre Jeunesse, de faire défiler les jeunes des établissements publics d’insertion de la Défense (EPIDE) ou encore ceux effectuant un service militaire adapté (SMA) dans les Départements d’Outre-Mer.

Le Cercle Esprits de Défense a proposé dans ce cadre de mettre également à l’honneur nos jeunes militaires qui sont en opérations extérieures (Opex), leurs camarades, et leurs familles qui jouent un rôle essentiel, ne les oublions pas.

Que l’on fasse défiler par exemple les jeunes camarades blessés (parfois devenus handicapés, hélas) de nos soldats tombés en Opex (trop souvent dans un silence médiatique) aux côtés de nos Anciens combattants pour démontrer la solidarité entre les différentes générations du feu alors même que nous allons célébrer le 140ème anniversaire de la guerre franco-allemande de 1870 qui sera à la base des deux autres guerres mondiales, du 65ème anniversaire de la fin de la deuxième guerre mondiale, du 70ème anniversaire de 1940 et de l’appel du 18 juin du Général de Gaulle. Quelle plus belle image que de voir côté à côte sur les Champs-Elysées des jeunes soldats et leurs aînés, des aînés de 1939-1945 et de la guerre d’Indochine qui disparaissent petit à petit et qui restent les derniers témoins du dernier conflit mondial ! N’attendons pas qu’ils aient disparu pour les honorer. 

Et pourquoi ne pas faire défiler à côté de ces derniers pour renforcer l’amitié franco-allemande, de jeunes soldats allemands et des anciens combattants allemands pour poursuivre la formidable initiative que Nicolas Sarkozy avait impulsée le 11 novembre dernier avec Angela Merkel, Chancelière fédérale d’Allemagne, et ce 70 ans après 1940 et 65 ans après 1945 ?

Le 14 juillet, le défilé sur les Champs-Elysées (et parfois dans nos provinces) doivent néanmoins rester ce moment intense de communion entre la France, entre les Français et leurs Armées. Le 14 juillet doit redevenir cette vraie fête, cette vraie ferveur populaire française !

Le 5 décembre, c’est la journée mondiale du bénévolat. Une date toute indiquée pour le projet de Monsieur Hirsch de mettre en avant ses volontaires, qu’ils soient français ou non, avec leurs vélos. 

Il convient, selon le Cercle Esprits de Défense, d’éviter la confusion des genres qui ne pourrait être que malsaine et qui ne serait que l’opposé de ce qu’il faut pour promouvoir le lien armées-nation alors même que le gouvernement de François Fillon va rouvrir d’ici quelques jours le débat sur l’identité nationale dans une France que certains démagogues et groupuscules souhaitent acculturer, communautariser, fractionner, morceler, une France que certains souhaitent priver de ses traditions et de sa culture auxquelles nous sommes tous, Français, résolument attachés. Des traditions, une culture et des symboles qui s’illustrent aussi à travers le défilé du 14 juillet.

Un courrier a ainsi été adressé en ce sens au Président de la République, le Premier Ministre, le Ministre de la Défense ainsi qu'au Secrétaire d'Etat à la Défense et aux Anciens Combattants.






Dans la même rubrique :
1 2

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Conditions d'utilisation : reportez-vous à la page : "Conditions générales d'utilisation du site et des services d'i-defense.org" dans la rubrique "A propos".

Défense | Parlement | Cercle Esprits de Défense | Mémoires | Tourisme de mémoire | Jeunesse | Lorraine | Relations franco-allemandes | Réserve citoyenne | Tribunes | Bons plans | A propos d'I-Defense















Mon oeil ! sur les relations franco-allemandes

Le 11 novembre en France et en Allemagne : entre commémoration et carnaval

Le 11 novembre reste une journée particulière pour les Français et les Allemands. Si les premiers commémorent l'Armistice du 11 novembre et les Morts pour la France, les Allemands, eux, ouvrent à 11h11 la période des carnavals. Ma Chronique...

Le 9 novembre, une journée allemande et franco-allemande

Cette Chronique France-Allemagne de Radio Jerico est consacrée à la journée du 9 novembre qui ne vit pas que la Chute du Mur de Berlin, la tentative de putsch d'Adolf Hitler en 1923, ou de la Nuit de Cristal en 1938. La journée du 9 novembre fut...

Pour une Grande Europe de l'Atlantique à l'Oural

J’ai le plaisir de vous informer de la publication de mon article « pour une Grande Europe de l'Atlantique à l'Oural » dans le magazine « Sans frontières » de l'Institut franco-russe de Donetsk et du département français des...

20 juillet 1944, l’opération « Walkyrie », une histoire méconnue de la résistance à Hitler

En ce 20 juillet, l'Allemagne commémore les résistants au IIIème Reich. Ceux de l'opération Walkyrie, c'est-à-dire ceux de la conjuration de l’attentat du 20 juillet 1944 contre Hitler. Après l'échec de plusieurs tentatives de soulèvement en 1943...