Commémoration du 8 mai à Metz, participation des jeunes et de la réserve citoyenne à l’hommage à la France combattante



Le monument aux Morts fleuri par des jeunes messins
Le monument aux Morts fleuri par des jeunes messins

Moment d’unité nationale et du souvenir, le 8 mai aura été marqué cette année par un hommage appuyé à la Résistance et au rôle que les Français ont joué dans la victoire de 1945, conformément aux souhaits du Président de la République, Nicolas Sarkozy.

Sil la commémoration d’une telle journée est important pour une Nation, elle ne peut néanmoins avoir de sens sans une transmission aux plus jeunes générations. C’est d’ailleurs ce qu’a rappelé le Préfet de Région, Bernard Niquet, lors de sa lecture de la lettre du Secrétaire d’Etat aux Anciens Combattants devant le monument aux Morts en présence de nombreux jeunes du Lycée Saint-Vincent et du Lycée Fabert. Le Préfet Niquet a ainsi demandé aux enfants d’aller à la rencontre des Résistants et de tous ceux qui se sont battus et qui sont encore vivants. Le devoir de mémoire étant pour lui le seul moyen de « protéger une paix encore fragile. » Une délégation de jeunes lycéens a pu relayer cette proposition en allant déposer, non sans émotion, aux côtés d’anciens combattants, une gerbe devant le monument aux Morts, témoin du sacrifice de toutes les forces alliées dans la bataille pour la victoire contre la barbarie et le nazisme.

Tous ces jeunes ont ainsi pu côtoyer des officiels, des militaires, des anciens combattants et des réservistes. Des réservistes, car cette année, la journée nationale du réserviste avait été programmée le même jour que la commémoration du 8 mai afin de redynamiser cette journée en donnant aux réservistes toute leur place dans cette journée particulière. 


Dominique Gros, Maire de Metz, lors de la prise d'armes le 8 mai 2009
Dominique Gros, Maire de Metz, lors de la prise d'armes le 8 mai 2009

De nombreux réservistes citoyens ont ainsi pu participer à cette cérémonie messine. Pour la réserve citoyenne de l’Armée de Terre, on pouvait notamment noter la présence de Dominique Gros, Maire de Metz, de Thierry Kany, Correspondant Défense du Lycée Fabert, officier de la réserve citoyenne de l’Armée de Terre, de Gregory Dufour, Président du Cercle Esprits de Défense, de Jean-Luc Bohl, Maire de Montigny-les-Metz, Président de la Communauté d’agglomération de Metz Métropole alors que la réserve citoyenne de l’Armée de l’Air était en partie représentée par Richard Lioger, premier Adjoint au Maire de Metz, et Nathalie Griesbeck, Députée européenne.  

Cette journée a également marqué la dernière prise d’armes pour le 2ème régiment du Génie dont la dissolution devrait intervenir courant 2010, suite aux décisions prises par le Président Sarkozy dans le cadre de la restructuration militaire. 

Le 2ème RG, dont la devise est « Que Lorraine me garde », organisera également ses dernières portes ouvertes les 30 et 31 mai avant sa dissolution. Sa dissolution marquera le début de nombreux départs et dissolution d’un grand nombre de régiments de la capitale lorraine qui reste fortement attachée à ses militaires, comme l’a rappelé Dominique Gros, Maire de Metz, dans son allocution lors du verre de l’amitié organisé à l’issu de la prise d’Armes.

Un attachement auquel le Président de la République sera peut-être sensible. A défaut, Metz devra réinventer dès 2010 une nouvelle façon de commémorer le 8 mai et le 11 novembre, avec plus de jeunes mais… avec beaucoup moins de militaires et peut-être sans anciens combattants cette fois, dans la mesure où leur nombre diminue d’année en année.







Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Conditions d'utilisation : reportez-vous à la page : "Conditions générales d'utilisation du site et des services d'i-defense.org" dans la rubrique "A propos".

Défense | Parlement | Cercle Esprits de Défense | Mémoires | Tourisme de mémoire | Jeunesse | Lorraine | Relations franco-allemandes | Réserve citoyenne | Tribunes | Bons plans | A propos d'I-Defense















Mon oeil ! sur les relations franco-allemandes

Le 11 novembre en France et en Allemagne : entre commémoration et carnaval

Le 11 novembre reste une journée particulière pour les Français et les Allemands. Si les premiers commémorent l'Armistice du 11 novembre et les Morts pour la France, les Allemands, eux, ouvrent à 11h11 la période des carnavals. Ma Chronique...

Le 9 novembre, une journée allemande et franco-allemande

Cette Chronique France-Allemagne de Radio Jerico est consacrée à la journée du 9 novembre qui ne vit pas que la Chute du Mur de Berlin, la tentative de putsch d'Adolf Hitler en 1923, ou de la Nuit de Cristal en 1938. La journée du 9 novembre fut...

Pour une Grande Europe de l'Atlantique à l'Oural

J’ai le plaisir de vous informer de la publication de mon article « pour une Grande Europe de l'Atlantique à l'Oural » dans le magazine « Sans frontières » de l'Institut franco-russe de Donetsk et du département français des...

20 juillet 1944, l’opération « Walkyrie », une histoire méconnue de la résistance à Hitler

En ce 20 juillet, l'Allemagne commémore les résistants au IIIème Reich. Ceux de l'opération Walkyrie, c'est-à-dire ceux de la conjuration de l’attentat du 20 juillet 1944 contre Hitler. Après l'échec de plusieurs tentatives de soulèvement en 1943...